Formation 2019-2020

Bachelier en sciences économiques et de gestion

 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123
 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123

Economie

  
ECGEB170Faits et décisions économiquesDe Crombrugghe de Picquendaele Alain45h+15h5
ECGEB261MicroéconomieGuirkinger Catherine45h+15h5
ECGEB270MacroéconomieKIEDAISCH CHRISTIAN45h+15h5
ECGEB371Money and the financial systemRYCHALOVSKA Yuliya45h+10h5
ECGEB366Projet : stratégies et décisions économiques90h+30h10

Gestion

  
ECGEB180Fondements du managementZidda Pietro45h+15h5
ECGEB281Comptabilité financière et analytiqueBernal Diaz Oscar45h+15h5
ECGEB284Marketing managementDecrop Alain30h+30h5
ECGEB383FinanceGiot Pierre45h+15h5
ECGEB367Projet : innovation90h+30h10

Méthodes quantitatives

  
ECGEB150Mathématiques pour l'économie et la gestion 137.5h+22.5h5
ECGEB151Mathématiques pour l'économie et la gestion 2Libert Anne-Sophie30h+22.5h5
ECGEB152StatistiqueKiriliouk Anna37.5h+22.5h5
ECGEB252Probabilités et inférence statistiqueBereau Sophie45h+22.5h5
ECGEB251Mathématiques pour l'économie et la gestion 3Kiriliouk Anna37.5h+22.5h5
ECGEB352Econométrie45h+22.5h5

Droit

  
ECGEB130Fondements du droit DE STREEL Alexandre45h+15h5
ECGEB232Droit économique45h+15h5

Sciences humaines

L'étudiant peut proposer une activité d'engagement (ECGE B322) à la place de l'UE Sciences religieuses (ECGE B321), sous réserve de l'accord du responsable académique de l'UE Engagement citoyen.

  
ECGEB120PhilosophieDe Briey Laurent45h+15h5
ECGEB121Histoire économique et socialeRoekens Anne45h+7.5h5
ECGEB140SociologieRigaux Natalie45h+15h5
ECGEB221Psychologie45h4
ECGEB321Sciences religieusesDelhez Charles30h+15h4
ECGEB322Engagement citoyen15h+30h4

Informatique

  
ECGEB110Modèles de calcul et bases de donnéesColin Jean-Noël30h+15h4
ECGEB210Systèmes d'information de gestion30h+15h5

Projet

L'étudiant choisit une UE au choix ci-dessous :

  
ECGEB163Projet : diagnostic économique et sectoriel30h+30h5

Gestion

  
ECGEB264Projet : entrepreneuriat90h+30h10

Economie

  
ECGEB265Projet : globalisation et interdépendances économiques90h+30h10

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant a le choix pour la deuxième langue entre le néerlandais, l'allemand et l'espagnol. Ce choix détermine le programme de langues pour tout le cycle.

  
EELVB190Anglais 1Hoorelbeke Christelle30h3
EELVB290Anglais 2Hoorelbeke Christelle30h3
EELVB390Anglais 3Foissac Patrick30h3

Espagnol

  
EELVB196Espagnol 130h3

Allemand

  
EELVB192Allemand 1Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne30h3
EELVB292Allemand 2Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne30h3
EELVB392Allemand 3Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne30h3

Néerlandais

  
EELVB191Néerlandais 1Vandecasteele Maria30h3
EELVB291Néerlandais 2Vandecasteele Maria30h3
EELVB391Néerlandais 3Hoorelbeke Christelle, Miceli Marc30h3

Filière

L'étudiant choisit trois UE dans la filière Economie et/ou la filière Gestion. Ce choix n'est pas déterminant pour le Master. L'équivalent de 5 crédits peut être remplacé par une UE d'un autre programme (sous réserve de l'accord du jury)

  

Economie

  
ECONB311Economie de l'environnement30h+15h5
ECONB312Croissance et développement45h+15h5
ECONB313Innovation et marché du travail45h5

Gestion

  
EGESB332Operations managementCHATURVEDI Aadhaar30h+15h5
EGESB385Simulation de gestion : jeu d'entrepriseZidda Pietro30h+30h5
EGESB311Stratégie et leadershipCastiaux Annick30h+15h5
EGESB313Théorie et diagnostic des organisations30h+30h5
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Economie

   
ECGEB170Faits et décisions économiquesDe Crombrugghe de Picquendaele Alain545 - 15

Gestion

   
ECGEB180Fondements du managementZidda Pietro545 - 15

Méthodes quantitatives

   
ECGEB150Mathématiques pour l'économie et la gestion 1537.5 - 22.5
ECGEB151Mathématiques pour l'économie et la gestion 2Libert Anne-Sophie530 - 22.5
ECGEB152StatistiqueKiriliouk Anna537.5 - 22.5

Droit

   
ECGEB130Fondements du droit DE STREEL Alexandre545 - 15

Sciences humaines

   
ECGEB120PhilosophieDe Briey Laurent545 - 15
ECGEB121Histoire économique et socialeRoekens Anne545 - 7.5
ECGEB140SociologieRigaux Natalie545 - 15

Informatique

   
ECGEB110Modèles de calcul et bases de donnéesColin Jean-Noël430 - 15

Projet

   
ECGEB163Projet : diagnostic économique et sectoriel530 - 30

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant a le choix entre le néerlandais, l'allemand et l'espagnol. Ce choix détermine le programme de langues pour tout le cycle.

   
EELVB190Anglais 1Hoorelbeke Christelle310 - 020 - 0

Espagnol

   
EELVB196Espagnol 1315 - 015 - 0

Allemand

   
EELVB192Allemand 1Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne315 - 015 - 0

Néerlandais

   
EELVB191Néerlandais 1Vandecasteele Maria315 - 015 - 0
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Economie

   
ECGEB261MicroéconomieGuirkinger Catherine545 - 15
ECGEB270MacroéconomieKIEDAISCH CHRISTIAN545 - 15

Gestion

   
ECGEB281Comptabilité financière et analytiqueBernal Diaz Oscar545 - 15
ECGEB284Marketing managementDecrop Alain530 - 30

Méthodes quantitatives

   
ECGEB252Probabilités et inférence statistiqueBereau Sophie545 - 22.5
ECGEB251Mathématiques pour l'économie et la gestion 3Kiriliouk Anna537.5 - 22.5

Droit

   
ECGEB232Droit économique545 - 15

Sciences humaines

   
ECGEB221Psychologie445 - 0

Informatique

   
ECGEB210Systèmes d'information de gestion530 - 15

Projet

L'étudiant choisit une UE au choix ci-dessous :

   

Gestion

   
ECGEB264Projet : entrepreneuriat1090 - 30

Economie

   
ECGEB265Projet : globalisation et interdépendances économiques1090 - 30

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant poursuit l'apprentissage de la seconde langue (néerlandais, allemand ou espagnol) choisie en bloc 1.

   
EELVB290Anglais 2Hoorelbeke Christelle330 - 0

Allemand

   
EELVB292Allemand 2Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne315 - 015 - 0

Néerlandais

   
EELVB291Néerlandais 2Vandecasteele Maria315 - 015 - 0
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Economie

   
ECGEB371Money and the financial systemRYCHALOVSKA Yuliya545 - 10
ECGEB366Projet : stratégies et décisions économiques1090 - 30

Gestion

   
ECGEB383FinanceGiot Pierre545 - 15
ECGEB367Projet : innovation1090 - 30

Méthodes quantitatives

   
ECGEB352Econométrie545 - 22.5

Sciences humaines

L'étudiant peut proposer une activité d'engagement (ECGE B322) à la place de l'UE Sciences religieuses (ECGE B321), sous réserve de l'accord du responsable académique de l'UE Engagement citoyen.

   
ECGEB321Sciences religieusesDelhez Charles430 - 15
ECGEB322Engagement citoyen415 - 30

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant poursuit l'apprentissage de la seconde langue (néerlandais, allemand ou espagnol) choisie en bloc 1.

   
EELVB390Anglais 3Foissac Patrick330 - 0

Allemand

   
EELVB392Allemand 3Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne315 - 015 - 0

Néerlandais

   
EELVB391Néerlandais 3Hoorelbeke Christelle, Miceli Marc315 - 015 - 0

Filière

L'étudiant choisit trois UE dans la filière Economie et/ou la filière Gestion. Ce choix n'est pas déterminant pour le Master. L'équivalent de 5 crédits peut être remplacé par une UE d'un autre programme (sous réserve de l'accord du jury)

   

Economie

   
ECONB311Economie de l'environnement530 - 15
ECONB312Croissance et développement545 - 15
ECONB313Innovation et marché du travail545 - 0

Gestion

   
EGESB332Operations managementCHATURVEDI Aadhaar530 - 15
EGESB385Simulation de gestion : jeu d'entrepriseZidda Pietro530 - 30
EGESB311Stratégie et leadershipCastiaux Annick530 - 15
EGESB313Théorie et diagnostic des organisations530 - 30

Profil d'enseignement

 

Finalités et objectifs

Au terme de sa formation de bachelier en sciences économiques et de gestion, l’étudiant sera capable de :

  • maîtriser de manière active les concepts et les modèles fondamentaux des sciences économiques et des sciences de gestion ;
  • mobiliser un socle de savoirs dans les sciences humaines, juridiques et sociales indispensables pour analyser les problématiques économiques et managériales ;
  • aborder avec nuance et critique les réalités complexes du monde économique et de l’entreprise en développant une sensibilité aux enjeux sociaux et environnementaux ;
  • adopter une démarche scientifique et démontrer une rigueur de travail et d’analyse ;
  • communiquer efficacement, à l’oral et à l’écrit en français et en anglais, en mobilisant les standards et le vocabulaire technique de l’économie et de la gestion ;
  • travailler de manière collaborative autour d’un projet concret intégrant différentes disciplines.

Description

Le bachelier en sciences économiques et de gestion repose sur 5 piliers :

  • l’économie et la gestion : dès la première année, l’étudiant plonge dans le cœur de ces sujets. Il apprend à mettre en pratique les grandes théories de ces domaines. Au fur et à mesure, il est introduit aux sous-domaines des sciences économiques et de gestion, comme le marketing, les ressources humaines, la finance, la comptabilité, l’économie monétaire, l’économie internationale, la stratégie d’entreprise…
    Dès le début du cursus, les projets en économie et en gestion, réalisés de manière collaborative, amène l’étudiant à décloisonner ses connaissances et le rendent acteur de son apprentissage. Ces projets permettent également de développer un certain nombre de compétences transversales comme le travail collaboratif ou encore la communication orale et écrite, y compris dans les langues étrangères.
  • les sciences humaines (histoire, sociologie, psychologie, philosophie) : pour permettre à l’étudiant de mieux appréhender l’environnement dans lequel il sera amené à évoluer et à prendre des décisions.
    En effet, un manager doit être en mesure de comprendre les motivations de ses clients ou de ses collaborateurs tout comme les modes de fonctionnement propres aux groupes de personnes qu’il sera amené à diriger. Si un économiste veut comprendre la crise de la dette, il doit savoir ce qui s’est passé antérieurement. C’est pourquoi un socle solide de connaissances en sciences humaines est un « must » pour tout économiste ou gestionnaire rigoureux.
  • le droit : pour comprendre le cadre légal dans lequel l’économiste et le manager prennent des décisions ;
  • les méthodes quantitatives (ex. mathématiques, statistiques) et l’informatique : pour diagnostiquer des problématiques économiques et managériales et prendre de meilleures décisions sur base d’une analyse critique des données ;
  • les langues (anglais, néerlandais ou allemand ou espagnol) : pour communiquer à l’écrit et oralement dans des environnements et des équipes multiculturelles.

En fin de cycle, l’étudiant peut se spécialiser dans le domaine qui l’intéresse le plus en sélectionnant une filière en économie (économie de l’environnement, croissance et développement et innovation et marché du travail) ou en gestion (gestion des opérations, stratégie et leadership, jeu d’entreprise, théorie et diagnostic des organisations).

En outre, afin de susciter l’engagement citoyen de l’étudiant, les nouveaux programmes intègrent une unité d’enseignement d’engagement. L’étudiant peut ainsi proposer une activité d’engagement (service learning, étudiant tuteur, etc.), à la place du cours de Sciences religieuses, valorisée par des crédits..

Quelle que soit la filière choisie, l'étudiant peut s'orienter indifféremment vers un master en économie ou un master en gestion après son bachelier.


Méthodes d'enseignement

Théorie, séances d’exercices, business games, visites d’entreprises, projets… tout est mis en œuvre pour assurer une excellente maitrise des concepts et le développement de compé­tences pratiques.

Organisés en petits groupes, les séances d’exercices et travaux pratiques aident l’étudiant à assimiler les matières sur base d’études de cas et d’expériences de managers d’entreprises.

Grâce aux méthodes pédagogiques actives (projets, séminaires en petits groupes, travaux de groupe, présentations en public...), l’étudiant développe ses capacités d’analyse, de diagnostic et de communication tout en travaillant de manière rigoureuse, individuellement ou en équipe. La pédagogie par projets occupe une place centrale dans les techniques d’apprentissage utilisée au sein du programme. Les « projets » sont présents dès la première année et occupent un poids croissant dans les différents blocs. Ils mobilisent les enseignants de plusieurs disciplines et sont construits de manière à amener les étudiants à décloisonner les matières et à mobiliser leurs connaissances et compétences autour de cas concrets.

Durant les rencontres avec des professionnels du monde économique et des affaires, l’étudiant est confronté à l’actualité et à la pratique des entreprises ce qui développe non seulement sa compréhension et sa réflexion critique, mais aussi sa créativité. Le programme s’intéresse également à son développement personnel et n’hésite pas à stimuler ses projets personnels.

Finalement, la taille raisonnable des promotions assure une proximité avec les ensei­gnants et les assistants.

Méthodes d'évaluation

  • En bloc 1

En bloc 1, des tests écrits indicatifs sont organisés fin octobre dans certaines matières. Les copies, corrigées et commentées, sont remises aux étudiants. Ces tests permettent à l’étudiant d’être confronté rapidement à une évaluation de niveau universitaire et de se situer par rapport à ces exigences. L’étudiant peut discuter de ses résultats avec les enseignants, les assistants et la Cellule didactique et faire éventuellement appel à l’aide du Service de Pédagogie Universitaire si sa méthode de travail s’avère inadéquate. Des séances de correction collective et de remédiation par petits groupes sont proposées aux étudiants en difficulté.

En janvier, l’étudiant de bloc 1 présente les examens sur les matières enseignées lors du 1er quadrimestre. En cas d’échec, le résultat obtenu n’est pas pris en compte et l’étudiant pourra encore présenter l’examen concerné en juin et, le cas échéant, en août-septembre.

  • Au-delà du bloc 1

Au-delà de la première année, l'étudiant adapte plus efficacement son effort à la nature et à l'importance de chacune des matières du programme. Il ne subit plus d'interrogations régulières, sinon dans le cadre des travaux dirigés, et il présente en janvier un examen sur chacune des unités d'enseignement suivies. La note obtenue en janvier est définitive et retenue pour la première session d'examens. 

Aides à la réussite

  • Initiation aux outils informatiques de l’UNamur

Dès le début du bloc 1, des séances d’initiation aux outils informatiques de l’Université permettent à l’étudiant de se familiariser avec le fonctionnement de l’ensemble des outils informationnels de l’Université : Webcampus, Webmail, etc.

  • Passeport pour le bac

En début de bloc 1, l’étudiant est invité à répondre à un questionnaire appelé « Passeport » qui lui permet de se situer par rapport aux attentes des enseignants et par rapport aux autres étudiants. Sur base des résultats, l’étudiant peut bénéficier de séances de correction et de renforcement des prérequis. Ces « passeports » sont réalisés à partir d’une recherche menée au départ de l’Université de Namur pour cerner les « prérequis » nécessaires lors de l’entrée à l’université, c’est-à-dire les aptitudes apprises dans le secondaire auxquelles les unités d'enseignement de bloc 1 font appel.

  • Méthodologie du travail étudiant

Dès le début du bloc 1, des séances de méthodologie du travail universitaire sont organisées pour que l’étudiant se familiarise avec les nouvelles techniques d’apprentissage telles que : prendre des notes exhaustives d’exposés denses, gérer son temps de travail en se fixant ses propres échéances intermédiaires, mémoriser des quantités de matières plus importantes que dans le secondaire et donc les résumer et les synthétiser. Il doit assurer sa compréhension des textes liés aux différentes matières et se familiariser à un type de communication propre à l’université. Disposer de stratégies efficaces dans ces domaines constitue un atout majeur pour réussir une première année.

Par ailleurs, le Service de pédagogie universitaire propose un suivi individuel. Tout au long de l’année, un conseiller est à votre disposition pour faire le point sur vos méthodes et techniques d’étude et vous aider à les améliorer.

  • Remédiation

Des séances de remédiation sont organisées en groupes restreints ; elles permettent à l’étudiant de revoir de façon approfondie les matières enseignées et de se préparer efficacement aux examens. Les modalités de ces séances sont spécifiques à chaque UE et sont précisées par l’enseignant.

  • Permanences

Des enseignants ou assistants organisent régulièrement des séances de questions-réponses collectives. En dehors de ces permanences, ils peuvent également recevoir l’étudiant sur rendez-vous.

  • Entre les sessions d’examens

Après les évaluations de janvier et de juin, l’étudiant a la possibilité de consulter ses copies d’examens, d’assister à une correction, d’obtenir des explications complémentaires, de corriger des exercices réalisés à domicile, etc.

Toutes ces activités sont coordonnées par la Cellule didactique de la Faculté qui assure un rôle d’interface entre les étudiants et les enseignants.

Mobilité et ouverture internationale

Le programme de bachelier en sciences économiques et de gestion sensibilise l’étudiant à l'internationalisation du management et plus généralement des problématiques économiques.

Cette sensibilisation se fait par le contenu des UE, la langue d’enseignement (plusieurs UE sont enseignées en anglais), la formation en langues (des UE de langue sont offertes dans les 3 blocs du cycle), l’enseignement par des professeurs étrangers originaires de pays européens (France, Italie, Suisse …) et d’ailleurs (Inde, Salvador, Bénin…).

De plus, à condition d’avoir fait preuve de résultats satisfaisants et d’une connaissance suffisante de la langue concernée, l’étudiant peut, en fin de cycle, réaliser un séjour d’études d’un quadrimestre dans une université étrangère à Barcelone, Varsovie, Budapest, Rotterdam, Maastricht, Tampere, Rome…

Lors de son expérience d’études à l’étranger, l’étudiant découvre le contexte international et multiculturel, apprend à gérer un projet, à communiquer dans une autre langue et à développer son esprit critique.

Certains de ces séjours bénéficient d’un financement à l’initiative de l’Union européenne (programme ERASMUS). L’étudiant a également la possibilité de réaliser ce séjour en néerlandais à l’Université d’Anvers.

Par la suite, en master, les destinations plus lointaines s’ouvrent à lui durant 1 à 2 quadrimestres via un échange et un stage en entreprise. Les États-Unis, le Canada, l’Australie, les Philippines, le Brésil, l’Inde, la Tunisie, le Mexique, Taïwan et bien d’autres destinations l’attendent.

Conditions d'admission

Peuvent être admis aux études de bachelier, les titulaires d’un des titres suivants :
  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré à partir de l'année scolaire 1993-1994 par un établissement d'enseignement secondaire de plein exercice ou de promotion sociale de la Communauté française ainsi que les titulaires du même certificat délivré, à partir de l'année civile 1994, par le jury de la Communauté française (1);
  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré au plus tard à l'issue de l'année scolaire 1992-1993 accompagné du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (2);
  • soit d'un diplôme délivré par un établissement d'enseignement supérieur de la Communauté française sanctionnant un grade académique, soit d'un diplôme délivré par une institution universitaire ou un établissement organisant l'enseignement supérieur de plein exercice en vertu d'une législation antérieure (3) ;
  • soit d'un diplôme d'enseignement supérieur délivré par un établissement d'enseignement de promotion sociale (4);
  • soit d'une attestation de succès à un des examens d'admission organisés par les établissements d'enseignement supérieur ou par un jury de la Communauté française ; cette attestation donne accès aux études des secteurs, des domaines ou des cursus qu'elle indique ;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études similaire à ceux mentionnés aux littéras précédents délivré par la Communauté flamande, par la Communauté germanophone ou par l'Ecole royale militaire ;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés aux littéras précédents (1) à (4) ;
  • soit du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (DAES) conféré par le jury de la Communauté française ;
  • soit d'une décision prise par le Gouvernement de la Communauté française de Belgique, attestant de l'équivalence du niveau d'études réalisées à l'étranger à un niveau d'études sanctionnées par l'octroi d'un grade académique de la Communauté française .

Sous certaines conditions, l’étudiant peut obtenir une réduction de la charge d’enseignement (jusqu’à 120 crédits maximum).

Pour plus d’informations, il y a lieu de prendre contact avec le service des inscriptions.

 

Jury

Alain De Crombrugghe de Picquendaele (Président du jury)
Oscar Bernal Diaz (Secrétaire du jury)
Alain De Crombrugghe de Picquendaele (Président du bloc des 60 premiers crédits)
Oscar Bernal Diaz (Secrétaire du bloc des 60 premiers crédits)