Formation 2020-2021

Agrégation de l'enseignement secondaire supérieur (sciences physiques)

 Th.+Ex.Crédits/Bloc
1
 Th.+Ex.Crédits/Bloc
1

Tronc commun

  
FAGRM406Psychopédagogie IIBiemar Sandrine, Romainville Marc30h+10h3
SAGRM212Didactique et épistémologie de la physique IIPlumat Jim30h3
FAGRM401Education scolaire et sociétéBiemar Sandrine, Romainville Marc30h+10h4
FAGRM402Psychopédagogie IBiemar Sandrine, Romainville Marc30h+20h4
FAGRM409Fondements de la neutralitéHespel Bertrand20h2
SAGRM202Didactique et épistémologie de la physique IPlumat Jim30h+10h3
SAGRM209Stages d'enseignement de la physique en école secondairePlumat Jim0h+35h6

Enseigner une autre discipline

Une unité d'enseignement au choix
  
SAGRM205Didactique et épistémologie des mathématiques I (y compris stage) - PartimHenry Valérie15h+15h3
SAGRM203Didactique et épistémologie de la biologie I - PartimVervoort Arnaud, Vervoort Arnaud30h3
SAGRM204Didactique et épistémologie de la chimie I - PartimSnauwaert Philippe30h3

Cours au choix

Une unité d'enseignement au choix.
L'unité d'enseignement "Histoire des sciences" ne peut être choisie que si l'étudiant ne l'a pas déjà suivie dans le cadre d'études antérieures à l'UNamur.

 

  
SSPSB202Histoire des sciences - PartimHespel Bertrand15h2
SAGRM214Gestion et mise en place d'un laboratoire de chimie dans l'enseignement secondaireSnauwaert Philippe0h+15h2
FAGRM403Education aux nouvelles technologies de l'enseignement et de l'apprentissageDumortier Laurence15h2
FAGRM404Analyse des pratiquesBiemar Sandrine8h+7h2
SAGRM213Didactique comparée des sciences et des mathématiquesHenry Valérie, Plumat Jim, Vervoort Arnaud15h2
FAGRM405Initiation aux pratiques de tutoratRomainville Marc4h+11h2
FAGRM407Interroger les aspects relationnels et émotionnels du métier d'enseignant10h+5h2
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Tronc commun

   
FAGRM406Psychopédagogie IIBiemar Sandrine, Romainville Marc330 - 10
SAGRM212Didactique et épistémologie de la physique IIPlumat Jim330 - 0
FAGRM401Education scolaire et sociétéBiemar Sandrine, Romainville Marc430 - 10
FAGRM402Psychopédagogie IBiemar Sandrine, Romainville Marc430 - 20
FAGRM409Fondements de la neutralitéHespel Bertrand220 - 0
SAGRM202Didactique et épistémologie de la physique IPlumat Jim330 - 10
SAGRM209Stages d'enseignement de la physique en école secondairePlumat Jim60 - 35

Enseigner une autre discipline

Une unité d'enseignement au choix
   
SAGRM205Didactique et épistémologie des mathématiques I (y compris stage) - PartimHenry Valérie315 - 15
SAGRM203Didactique et épistémologie de la biologie I - PartimVervoort Arnaud, Vervoort Arnaud330 - 0
SAGRM204Didactique et épistémologie de la chimie I - PartimSnauwaert Philippe330 - 0

Cours au choix

Une unité d'enseignement au choix.
L'unité d'enseignement "Histoire des sciences" ne peut être choisie que si l'étudiant ne l'a pas déjà suivie dans le cadre d'études antérieures à l'UNamur.

 

   
SSPSB202Histoire des sciences - PartimHespel Bertrand215 - 0
SAGRM214Gestion et mise en place d'un laboratoire de chimie dans l'enseignement secondaireSnauwaert Philippe20 - 15
FAGRM403Education aux nouvelles technologies de l'enseignement et de l'apprentissageDumortier Laurence215 - 0
FAGRM404Analyse des pratiquesBiemar Sandrine28 - 7
SAGRM213Didactique comparée des sciences et des mathématiquesHenry Valérie, Plumat Jim, Vervoort Arnaud215 - 0
FAGRM405Initiation aux pratiques de tutoratRomainville Marc24 - 11
FAGRM407Interroger les aspects relationnels et émotionnels du métier d'enseignant210 - 5

Finalités et objectifs

Le programme d’agrégation de l’enseignement secondaire supérieur en physique prépare les étudiant·es à la pratique professionnelle de l’enseignement de la physique aux élèves de l’enseignement secondaire supérieur.

Il renforce les aspects relationnel, éthique et épistémologique du master universitaire en physique ou d’un master équivalent que les étudiant·es ont initialement acquis et leur fournit les outils de base pour aborder le métier d’enseignant·e et continuer à améliorer l’efficacité de leur enseignement.

Le programme confère également une crédibilité des futur·es enseignant·es vis-à-vis d’autres actrices et acteurs institutionnels : directions, inspections, monde de l’entreprise, parents et élèves.

De manière plus détaillée, au cours de la formation les étudiant·es développent :

  • des compétences disciplinaires, didactiques et psychopédagogiques, c’est-à-dire :
    • maîtriser la didactique de la physique qui guide l’action pédagogique ;
    • concevoir des dispositifs d’enseignement variés et adaptés aux différents publics de l’enseignement de transition et de qualification, les tester, les évaluer et les réguler ;
    • planifier correctement, gérer et évaluer des situations d’apprentissage ;
    • faire preuve d’une culture générale importante qui leur permette de contextualiser les apprentissages ;
       
  • des compétences relationnelles, c’est-à-dire :
    • mobiliser des connaissances en sciences humaines pour une juste interprétation des situations vécues en classe et autour de la classe et une meilleure adaptation aux publics scolaires ;
    • adopter des attitudes relationnelles adaptées aux exigences de la profession ;
    • travailler en équipe ;
       
  • des compétences de décodage organisationnel et d’engagement institutionnel, c’est-à-dire :
    • s’inscrire dans le rôle d’enseignant·e impliqué·e au sein de l’institution scolaire et exercer la profession telle qu’elle est définie dans les textes légaux de référence ;
    • mesurer les enjeux éthiques liés à leur pratique quotidienne ;
    • entretenir des relations de partenariat constructives avec les différentes parties prenantes du monde scolaire ;
       
  • une posture de développement professionnel, c’est-à-dire :
    • porter un regard réflexif sur leur pratique et intégrer une logique de développement et de formation continus ;
    • entretenir un rapport critique et autonome avec le savoir scientifique.

Par ailleurs, une spécificité de la formation d’agrégé·e de l’enseignement secondaire supérieur à l’UNamur est de développer :

  • la mise en processus systématique du développement personnel et professionnel que les étudiant·es poursuivront en tant qu’enseignant·es ;
  • une démarche réflexive par la construction d’outils conceptuels pour décoder les pratiques professionnelles, leurs présupposés et leurs implications probables ;
  • la perception du contexte global dans lequel s’insère l’acte d’enseignement : l’ouverture aux autres disciplines, et ce, selon plusieurs points de vue (identification de compétences transversales, concepts communs aux didactiques des diverses disciplines, apprentissage à l’interdisciplinarité, méthodologie pour apprendre les bases d’une autre discipline...) ;
  • une polyvalence en sciences expérimentales, telle que requise pour enseigner les programmes de sciences dans les filières de transition et de qualification.

Description

Le programme d’agrégation propose une approche systémique de l’enseignement et de sa complexité.

Ses multiples composantes sont structurées selon trois axes, chacun comprenant des aspects théoriques et pratiques :

  • didactiques des disciplines et leur épistémologie ;
  • éducation scolaire et société ;
  • psychopédagogie des apprentissages et de l’enseignement.

Les étudiant·es peuvent choisir une unité d’enseignement au choix parmi plusieurs propositions. Cette UE permet de répondre aux besoins spécifiques ou aux choix professionnels futurs.

Modalités d'organisation

L’agrégation de l’enseignement secondaire supérieur (AESS) est un titre professionnel, et non un grade académique. Le titre d’agrégé·e de l’enseignement secondaire supérieur est conféré conjointement avec le grade académique de master à finalité didactique ou après réussite d’une formation d’AESS suivie au terme d’un master 120 ou 60.

Le programme d’AESS compte 30 crédits et s’organise sur une année académique.

La majeure partie des unités d’enseignement sont enseignées le lundi ainsi que le mercredi après-midi de façon à ce que les étudiant·es déjà engagé·es dans la vie professionnelle puissent plus facilement y participer. La présence aux cours est indispensable. Certaines unités d’enseignement au choix se donnent en horaire décalé (en soirée ou le samedi matin). Les stages sont nécessairement prestés pendant les horaires scolaires.

S’ils le désirent, les étudiants et étudiantes peuvent solliciter, auprès du jury, un allègement du programme sur deux ans pour différents motifs d’ordre professionnel, social ou médical. Le programme d’allègement est alors aménagé et validé au début de la première année.

Méthodes d'enseignement

La démarche de formation se base sur une participation active des étudiant·es lors des différents cours. La présence y est donc obligatoire pour permettre la progression.

Les différentes composantes de la formation sont intégrées les unes aux autres lors des stages dans les écoles et dans d’autres lieux institutionnels, ainsi que dans le cadre des séminaires d’intégration théorie-pratique. Ces stages et séminaires permettent d’aborder des questions issues de la pratique en articulant les regards multiples inhérents aux différents pôles de la formation.

Plus qu’une simple alternance théorie-pratique, c’est donc une réelle intégration qui est visée. À cette fin, les séminaires d’intégration prennent la forme de travaux pratiques (TP) et dirigés (TD) associés à chaque volet théorique, ce qui permet une ouverture à divers lieux et aspects professionnels et sociaux. Grâce à ces séminaires, les questions soulevées par les étudiant·es sont prises en compte et les apprentissages des futur·es agrégé·es de l’enseignement secondaire supérieur sont envisagés dans une perspective de résolution de problèmes.

Méthodes d'évaluation

Examens écrits ou oraux, réalisations de travaux personnels ou de groupe, présentations orales, rapports de stage... plusieurs modes d’évaluation coexistent au sein de la formation d’AESS.

Les modalités précises d’évaluation de chaque unité d’enseignement peuvent être consultées sur les fiches d’information de chacune d’elles.

Conditions d'admission

L’accès aux études menant au titre d’agrégé de l’enseignement secondaire supérieur (AESS) est réservé aux porteurs

  • d’un grade académique de deuxième cycle délivré en Communauté française,
  • d’un grade académique de deuxième cycle délivré en Communauté germanophone, en Communauté flamande, ou par l’École royale militaire et jugé similaire par les autorités académiques,
  • ou d’un grade académique étranger reconnu équivalent.


Le titulaire d’un grade de Master en 120 crédits à finalité spécialisée ou approfondie peut se voir conférer le grade académique correspondant à la finalité didactique de ce même grade de master après réussite des crédits supplémentaires spécifiques à cette finalité didactique.

Les étudiants inscrits en fin d’un cycle de Master en 120 crédits au moins auprès d’un établissement en Communauté française peuvent s’y inscrire simultanément à l’AESS. Toutefois, ces étudiants ne pourront être proclamés de l'AESS avant d’avoir obtenu le grade académique de Master.

Par ailleurs, nul ne peut être admis à l’AESS, s’il n’a fait préalablement la preuve d’une maîtrise approfondie de la langue française.

Pour plus d'informations, prendre contact avec le Service des inscriptions.

Jury

Philippe Snauwaert (Président du jury)
Valérie Henry (Secrétaire du jury)