Cours 2020-2021

Stage de biologie et d'écologie marine [SBIOB208]

  • 3 crédits
  • 0h+40h
  • 2e quadrimestre
Langue d'enseignement: Français

Acquis d'apprentissage

L'étudiant sera capable de reconaître les grands groupes d'organismes présents sur l'estran Nord Atlantique, ainsi que les principaux marqueurs de niveau des marées. Il pourra faire des liens entre le niveau où se trouve l'organisme sur l'estran et sa physiologie. Il aura appris à trouver les organismes dans leur milieu naturel, à les reconnaître et à les observer in situ. L'étudiant pourra reconnaître les grands groupes d'oiseaux marins. Il sera capable de discuter d'une questions de conservation. Il sera enfin capable de travailler en groupe et de rédiger un rapport de groupe.

Objectifs

L’objectif général de ce stage est de familiariser les étudiant(e)s avec la faune et la flore d'une région littorale. Plusieurs thématiques seront abordées lors de ce stage : 1) La biologie des organismes sur l’estran ; 2) Une introduction à l’ornithologie 3) Une introduction à la phycologie ; 4) L’impact sociétal d’une station de recherche et d’une station de gestion de l’environnement. De plus, les étudiants sont amenés à réaliser un travail de groupe nécessitant une bonne gestion du temps et des ressources biologiques et littéraires mises à leur disposition.   

Ce stage complète parfaitement le cours de biologie animale de Bloc 1 et Bloc 2 des biologistes (SBIOB116, B117, B216, B217).

Contenu

Ce stage est scindé en deux phases.

La première phase consistera en 3 séances de travaux pratiques de 2h en laboratoire (TP B22, UNamur). Lors de ces séances, les informations nécessaires aux bons préparatifs du stage seront fournies. D’autre part, les étudiants sont familiarisés avec les outils adéquats à l’écologie de terrain en abordant dans les grandes lignes les quelques notions importantes que nous aurons l’occasion d’approfondir lors du stage. Ces exercices s’articuleront sur une présentation PowerPoint et incluront des déterminations d’organismes, réalisées par  groupes de 4 à 5 étudiants.

La deuxième phase consistera à passer une semaine de stage de terrain sur les côtes d’Armor en Bretagne. L’organisation de la semaine s’articulera au rythme des marées. A marée descendante, l'observation et la récolte d'échantillons permettront l'identification précise des espèces ainsi que leur localisation dans leur biotope. De retour au laboratoire, des expériences complèteront ces informations en mettant en évidence certaines particularités physiologiques (réaction à la lumière, à des modifications osmotiques... modes de locomotion...fonctionnement des organes de filtration...). A ces exercices de marée s’ajouteront, la visite de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et la visite en bateau de la réserve naturelle des 7 îles qui nous introduisent à l’ornithologie marine et à la biologie de la conservation, la visite du centre de recherche de la Station Biologique de Roscoff et enfin l’étude des Slikke et Schorre : biotopes particuliers de prés salés situés entre terre et mer.

 

Séance de TP, obligatoires (3x2h) : Salle de TP biologie animale TPB22 UNamur

Stage : Côtes-d’Armor, Bretagne France. Logement et labo : Route de la Corniche, 22310 Plestin-les-Grèves, France

Les dates du stage ne sont pas choisies au hasard. Elles dépendent uniquement de cycle de marées. Le stage nécessite obligatoirement de partir lors des périodes de fortes marées qui d’années en années tombent aux alentours du 15 avril. Cette semaine est déterminée dans le courant de septembre-octobre.  

 

Description des exercices

Stage terrain


Méthodes d'enseignement

Les modalités d'enseignement et d'évaluation des unités d'enseignement ont été rédigées en fonction de la situation à la rentrée académique 2020-2021. Cependant, ces modalités pourraient faire l'objet de modifications en fonction de l'évolution de la crise sanitaire liée à la covid-19. Les étudiants seront informés de toute modification de la situation générale (passage à l'enseignement à distance partiel ou complet) par les autorités de l'UNamur tandis que les modifications propres à chaque unité d'enseignement leur seront communiquées par les enseignants, via webcampus

Lors des séances de TP à l’UNamur : les étudiants constituent des groupes de travail qu’ils garderont pour les 3 séances. Après avoir reçu les rappels théoriques et les éléments de bases, des organismes naturalisés leur sont distribués. Dans un premier temps un exercice de description leur est demandé (forme, couleur, taille, nombre d’appendices, etc.) Ensuite nous mettons à leur disposition une série de guides que nous manipulons avec eux afin qu’ils parviennent à déterminer les organismes sur base de leurs observations. A l’aide de la littérature mise à leur disposition, ils doivent ainsi constituer un petit descriptif qu’ils restituent aux encadrants sous forme d’un tableau comparatif.

Lors du stage de terrain : sur l’estran les étudiants récoltent des organismes illustrant la majeure partie des phylum du vivant. Encadré par les assistants, ils apprennent à récolter en minimisant leur empreinte sur le biotope étudié. Après la récolte, les organismes sont placés dans des aquariums provisoires attribués  par les étudiants aux différents groupes d’êtres vivants, dans un labo monté de toutes pièces par l’équipe. Ainsi, ils auront l’occasion de les observer vivants (morphologie, comportement, physiologie, …) minutieusement durant toute la semaine.

La visite de la LPO est encadrée par un membre de l’association spécialisé dans la protection de l’avifaune et des habitats marins. Nous commençons la journée par une visite de la réserve naturelle des 7 iles lieu riche en avifaune marine, où nous avons notamment l’occasion d’observer le site le plus au sud de reproduction des Fous de Bassan en Europe. Nous terminons la journée par un exposé et une séance de questions/réponses sur l’importance, les difficultés et les enjeux de la gestion d’une réserve naturelle et de la sensibilisation à la biologie de la conservation.

La visite de la Station Biologique de Roscoff est encadrée par le technicien responsable des aquariums de la station. Il nous fait parcourir les coulisses de la station et admirer la faune marine en aquariums, en expliquant les études menées au sein du centre de recherche, leur importance et leurs enjeux.

L’introduction au slikke et schorre se présente sous forme d’exposé directement dans les prés salés. Elle est encadrée par Philippe Martin responsable de l’herbier de l’université de Namur.    

 

Mode d'évaluation

Les modalités d'enseignement et d'évaluation des unités d'enseignement ont été rédigées en fonction de la situation à la rentrée académique 2020-2021. Cependant, ces modalités pourraient faire l'objet de modifications en fonction de l'évolution de la crise sanitaire liée à la covid-19. Les étudiants seront informés de toute modification de la situation générale (passage à l'enseignement à distance partiel ou complet) par les autorités de l'UNamur tandis que les modifications propres à chaque unité d'enseignement leur seront communiquées par les enseignants, via webcampus

L’évaluation se fait sur trois niveaux. Le premier consiste en un test d’entrée ; le premier jour, un questionnaire à choix multiples est présenté sous forme de PowerPoint aux étudiants. Ce test a pour but d’évaluer les acquis des séances préparatoires. Le deuxième niveau consiste en un rapport manuscrit à effectuer par groupe de 4 étudiants. Celui-ci est constitué d’environ 30 pages manuscrites à rédiger tout au long du stage et sa date limite du dépôt est le dernier jour du stage. Enfin, le troisième niveau d’évaluation consiste en une évaluation individuelle sur le terrain, effectuée la dernière après-midi du stage. La proactivité et le respect des consignes lors de chaque activité sont également pris en compte.

En cas d'échec, il n'y a pas de seconde session organisée.

Sources, références et supports éventuels

Lectures recommandées :

  •  Guide Delachaux: guide des bords de mer

Un guide sera fourni par groupe de 4 étudiants, néanmoins il reste intéressant de posséder son propre guide.   

 

Langue d'enseignement

Français

Lieu de l'activité

NAMUR

Faculté organisatrice

Faculté des sciences
Rue de Bruxelles, 61
5000 NAMUR

Cycle

Etudes de 1er cycle