Formation 2020-2021

Bachelier en information et communication

 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123
 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123

Science de la communication

  
EPICB142Communication et culture médiatiqueKlein Annabelle, Jacques Jerry (suppléant)30h+15h5
EPICB143Médias interactifs et participatifsCollard Anne-Sophie30h+15h5
EINCB264La communication audio-visuelle : entre réalité et fictionKlein Annabelle, TIXHON Axel30h+15h5
EINCB213Structures socio-économiques des médiasAntoine Frédéric30h+15h5
EINCB214Atelier "Ecriture communicationnelle"Lahaye Anne-Catherine, VANDENBROUCKE CATHERINE20h+45h5
EINCB360SémiotiqueCollard Anne-Sophie30h+15h5
EINCB312Communication et identité numériqueKlein Annabelle, HAINEAUX Esther (suppléant)45h+15h5
EINCB365Sociologie et histoire des médiasCollard Anne-Sophie, Roekens Anne, HAINEAUX Esther (suppléant)60h5

Sciences humaines

L'étudiant peut proposer une activité d'engagement (ECGE B322) à la place de l'UE Sciences religieuses (ECGE B321), sous réserve de l'accord du responsable académique de l'UE Engagement citoyen.

  
ECGEB140SociologieRigaux Natalie45h+15h5
ECGEB120PhilosophieDe Briey Laurent45h+15h5
EPICB160Science politiqueBraspenning Thierry, Dodeigne Jérémy (suppléant)30h+15h5
ECGEB121Histoire économique et socialeRoekens Anne45h+7.5h5
ECGEB221PsychologieBuxant Coralie45h4
ECGEB321Sciences religieusesMartens Dominique30h+15h4
ECGEB322Engagement citoyenRigaux Natalie15h+30h4

Droit

  
ECGEB130Fondements du droit DE STREEL Alexandre45h+15h5
EINCB363Droit des médiasMouffe Bernard30h+15h5

Economie

  
ECGEB170Faits et décisions économiquesDe Crombrugghe de Picquendaele Alain45h+15h5

Gestion

  
ECGEB284Marketing managementDecrop Alain30h+30h5

Méthodes

  
EPICB154Statistiques pour Sciences humaines IKiriliouk Anna, VAN BEVER GERMAIN30h+15h5
ECGEB110Modèles de calcul et bases de donnéesVERLAINE Bertrand30h+15h4
EPICB210Techniques d'argumentation et d'expression écrite en sciences socialesBraspenning Thierry, PIERRE Amélie (suppléant)30h+15h5
EPOLB214Critique des sources de l'informationCollard Anne-Sophie, HAINEAUX Esther (suppléant)30h+15h5
EPICB325Statistiques pour Sciences humaines IIKiriliouk Anna15h+30h5

Projet

  
EPICB131Projet : Décrypter la communication politiqueJacques Jerry, Klein Annabelle, JACQUET Vincent (suppléant)37.5h+30h5
EINCB218Projet en méthodes et anthropologieBurnay Nathalie, Rigaux Natalie75h+15h10

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant a le choix pour la deuxième langue entre le néerlandais, l'allemand et l'espagnol. Ce choix détermine le programme de langues pour tout le cycle.

 

  
EELVB190Anglais 1Hoorelbeke Christelle30h3
EELVB290Anglais 2Hoorelbeke Christelle30h3
EELVB390Anglais 3Foissac Patrick30h3

Espagnol

  
EELVB196Espagnol 1Bouchat Hélène30h3
EELVB296Espagnol 230h3

Allemand

  
EELVB192Allemand 1Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne30h3
EELVB292Allemand 2Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne30h3
EELVB392Allemand 3Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne30h3

Néerlandais

  
EELVB191Néerlandais 1Miceli Marc30h3
EELVB291Néerlandais 2Miceli Marc30h3
EELVB391Néerlandais 3Hoorelbeke Christelle, Miceli Marc30h3

Filière

Une filière au choix

  

Journalisme et médias d'information

  
LHISB204Structures politiques et institutions belges à l'époque contemporaineDodeigne Jérémy, TIXHON Axel45h5
EINCB215Atelier "Journalisme audiovisuel"COLLIN PASCAL20h+45h5
EPOLB362International Relation TheoriesBraspenning Thierry45h+15h5
EINCB341Stage et projet en journalisme : questionner la pratiqueCollard Anne-Sophie30h+195h20

Communication des organisations

  
EPICB241Théorie des organisationsWallemacq Anne45h5
EINCB216Atelier "Communication numérique"JASSOGNE JUDITH20h+45h5
EINCB342Stage et projet en communication d'organisation : questionner la pratiqueCollard Anne-Sophie30h+150h15
ELMSM412Digital Marketing & CommunicationDecrop Alain30h5
EINCB370Communication d'entrepriseKlein Annabelle30h+15h5

Culture et audiovisuel

  
LROMB002Introduction au langage cinématographique - partim IIGabriel Jean-Benoît15h3
LHISB320Critique des sources cinématographiquesRoekens Anne15h2
EINCB217Atelier "Création et recherche audiovisuelles"Heylen Adrien20h+45h5
EINCB343Stage et projet en culture et audiovisuel : questionner la pratiqueCollard Anne-Sophie30h+195h20
LARTB302MuséologieLefftz Michel30h5
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Science de la communication

   
EPICB142Communication et culture médiatiqueKlein Annabelle, Jacques Jerry (suppléant)530 - 15
EPICB143Médias interactifs et participatifsCollard Anne-Sophie530 - 15

Sciences humaines

   
ECGEB140SociologieRigaux Natalie545 - 15
ECGEB120PhilosophieDe Briey Laurent545 - 15
EPICB160Science politiqueBraspenning Thierry, Dodeigne Jérémy (suppléant)530 - 15
ECGEB121Histoire économique et socialeRoekens Anne545 - 7.5

Droit

   
ECGEB130Fondements du droit DE STREEL Alexandre545 - 15

Economie

   
ECGEB170Faits et décisions économiquesDe Crombrugghe de Picquendaele Alain545 - 15

Méthodes

   
EPICB154Statistiques pour Sciences humaines IKiriliouk Anna, VAN BEVER GERMAIN530 - 15
ECGEB110Modèles de calcul et bases de donnéesVERLAINE Bertrand430 - 15

Projet

   
EPICB131Projet : Décrypter la communication politiqueJacques Jerry, Klein Annabelle, JACQUET Vincent (suppléant)537.5 - 30

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant a le choix pour la deuxième langue entre le néerlandais, l'allemand et l'espagnol. Ce choix détermine le programme de langues pour tout le cycle.

   
EELVB190Anglais 1Hoorelbeke Christelle310 - 020 - 0

Espagnol

   
EELVB196Espagnol 1Bouchat Hélène315 - 015 - 0

Allemand

   
EELVB192Allemand 1Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne315 - 015 - 0

Néerlandais

   
EELVB191Néerlandais 1Miceli Marc315 - 015 - 0
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Science de la communication

   
EINCB264La communication audio-visuelle : entre réalité et fictionKlein Annabelle, TIXHON Axel530 - 15
EINCB213Structures socio-économiques des médiasAntoine Frédéric530 - 15
EINCB214Atelier "Ecriture communicationnelle"Lahaye Anne-Catherine, VANDENBROUCKE CATHERINE520 - 45

Sciences humaines

   
ECGEB221PsychologieBuxant Coralie445 - 0

Gestion

   
ECGEB284Marketing managementDecrop Alain530 - 30

Méthodes

   
EPICB210Techniques d'argumentation et d'expression écrite en sciences socialesBraspenning Thierry, PIERRE Amélie (suppléant)530 - 15
EPOLB214Critique des sources de l'informationCollard Anne-Sophie, HAINEAUX Esther (suppléant)530 - 15

Projet

   
EINCB218Projet en méthodes et anthropologieBurnay Nathalie, Rigaux Natalie1045 - 730 - 8

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant poursuit l'apprentissage de la seconde langue (néerlandais, espagnol ou allemand) choisie en bloc 1.

   
EELVB290Anglais 2Hoorelbeke Christelle330 - 0

Espagnol

   
EELVB296Espagnol 2315 - 015 - 0

Allemand

   
EELVB292Allemand 2Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne315 - 015 - 0

Néerlandais

   
EELVB291Néerlandais 2Miceli Marc315 - 015 - 0

Filière

L'étudiant choisit une des trois filières : "Journalisme et médias d'information", "Communication des organisations" ou "Culture et audiovisuel".  Ce choix est déterminant pour tout le cycle.

   

Journalisme et médias d'information

   
LHISB204Structures politiques et institutions belges à l'époque contemporaineDodeigne Jérémy, TIXHON Axel545 - 0
EINCB215Atelier "Journalisme audiovisuel"COLLIN PASCAL520 - 45

Communication des organisations

   
EPICB241Théorie des organisationsWallemacq Anne545 - 0
EINCB216Atelier "Communication numérique"JASSOGNE JUDITH520 - 45

Culture et audiovisuel

   
LROMB002Introduction au langage cinématographique - partim IIGabriel Jean-Benoît315 - 0
LHISB320Critique des sources cinématographiquesRoekens Anne215 - 0
EINCB217Atelier "Création et recherche audiovisuelles"Heylen Adrien520 - 45
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Science de la communication

   
EINCB360SémiotiqueCollard Anne-Sophie530 - 15
EINCB312Communication et identité numériqueKlein Annabelle, HAINEAUX Esther (suppléant)530 - 1015 - 5
EINCB365Sociologie et histoire des médiasCollard Anne-Sophie, Roekens Anne, HAINEAUX Esther (suppléant)560 - 0

Sciences humaines

L'étudiant peut proposer une activité d'engagement (ECGE B322) à la place de l'UE Sciences religieuses (ECGE B321), sous réserve de l'accord du responsable académique de l'UE Engagement citoyen.

   
ECGEB321Sciences religieusesMartens Dominique430 - 15
ECGEB322Engagement citoyenRigaux Natalie415 - 30

Droit

   
EINCB363Droit des médiasMouffe Bernard530 - 15

Méthodes

   
EPICB325Statistiques pour Sciences humaines IIKiriliouk Anna515 - 30

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant poursuit l'apprentissage de la seconde langue (néerlandais ou allemand) choisie en bloc 1.

 

   
EELVB390Anglais 3Foissac Patrick330 - 0

Allemand

   
EELVB392Allemand 3Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne315 - 015 - 0

Néerlandais

   
EELVB391Néerlandais 3Hoorelbeke Christelle, Miceli Marc315 - 015 - 0

Filière

L'étudiant poursuit la Filière choisie en bloc 2.

   

Journalisme et médias d'information

   
EPOLB362International Relation TheoriesBraspenning Thierry545 - 15
EINCB341Stage et projet en journalisme : questionner la pratiqueCollard Anne-Sophie2030 - 195

Communication des organisations

   
EINCB342Stage et projet en communication d'organisation : questionner la pratiqueCollard Anne-Sophie1530 - 150
ELMSM412Digital Marketing & CommunicationDecrop Alain530 - 0
EINCB370Communication d'entrepriseKlein Annabelle530 - 15

Culture et audiovisuel

   
EINCB343Stage et projet en culture et audiovisuel : questionner la pratiqueCollard Anne-Sophie2030 - 195
LARTB302MuséologieLefftz Michel515 - 015 - 0

Finalités et objectifs

Au terme de leur formation de bachelier en information et communication, les étudiant·es seront capables de :

  • maîtriser les théories et les concepts propres aux sciences de l’information et de la communication pour aborder avec nuance et sens critique les réalités complexes de la communication médiatique, de la communication des organisations et de la communication culturelle et audiovisuelle ;
  • comprendre et mobiliser des connaissances théoriques dans plusieurs disciplines des sciences humaines ;
  • utiliser les méthodes qualitatives et quantitatives adaptées aux objets d’étude en communication ;
  • suivre activement et de manière critique l’actualité, ainsi que l’évolution des médias, participant à la construction d’une culture générale approfondie ;
  • pratiquer une communication de qualité, tant à l’oral qu’à l’écrit :
    • en langue française ;
    • en utilisant différentes techniques et langages (audiovisuels, web, presse, etc.) ;
    • auprès de différents publics et à travers différents dispositifs médiatiques ;
    • dans deux langues étrangères : anglais et néerlandais ou allemand ou espagnol ;
  • mener efficacement un projet personnel ancré dans une réalité professionnelle du champ de la communication, de la définition de celui-ci à sa réalisation concrète, en mobilisant des ressources théoriques et pratiques ;
  • collaborer à la réalisation de projets collectifs ;
  • faire preuve de créativité dans leurs productions ;
  • aborder avec rigueur et précision les problématiques sociales et de la communication.

Description

Le bachelier en information et communication démarre par des unités d’enseignement (UE) fondamentales qui apportent aux étudiantes et étudiants les bases théoriques des sciences de l’information et de la communication ainsi qu’une solide culture médiatique et une approche critique des médias interactifs et participatifs. Pour comprendre l’environnement dans lequel l’information et la communication évoluent, ils étudient également la sociologie, l’économie, les sciences politiques, la philosophie, le droit et l’histoire.

En bloc 2, les étudiant·es approfondissent leur connaissance du champ de l’information et de la communication et explorent le monde professionnel. Ils choisissent une filière : « Journalisme et médias d’information », « Communication des organisations » ou « Culture et audiovisuel ». À travers cette filière, ils découvriront les fondements et les enjeux d’un secteur de la communication à travers des cours théoriques spécialisés. Ils seront également plongés dans la pratique grâce à des ateliers spécifiques.

En bloc 3, les étudiant·es poursuivent leur apprentissage de cette spécialité, élargissent leurs compétences en information et communication et réalisent un stage de pratique professionnelle. Leur immersion d’un mois dans une organisation leur permet de construire un questionnement critique sur leur pratique et leur environnement professionnel, alimenté par un projet de recherche scientifique. Celui-ci est présenté, en trois langues, lors d’un jury de fin de cycle composé d’experts académiques et de professionnel·les de la communication.

Dès le début du cursus, les projets en information et communication, réalisés de manière collaborative et centrés sur des problématiques de terrain, amènent les étudiant·es à décloisonner leurs connaissances et les rendent actrices et acteurs de leur apprentissage et de leur projet professionnel. Ces projets permettent également de développer un certain nombre de compétences transversales comme le travail collaboratif soutenu par des outils numériques ou encore la communication orale et écrite, y compris dans les langues étrangères.

En outre, afin de susciter l’engagement citoyen des étudiant·es, le programme intègre une unité́ d’enseignement d’engagement. Les étudiant·es peuvent ainsi proposer une activité́ d’engagement (service learning, étudiant tuteur, etc.), à la place du cours de Sciences religieuses, valorisée par des crédits.

Quelle que soit la filière choisie, les étudiant·es peuvent s’orienter indifféremment vers les différents masters en information et communication proposés en Fédération Wallonie-Bruxelles.


Méthodes d'enseignement

Mise en pratique de la théorie, séances d’exercices, projets collaboratifs, ateliers de communication, stages et bien d’autres méthodes innovantes et ouvertes sur le monde… tout est mis en œuvre pour assurer une excellente maîtrise des concepts et le développement de compétences professionnelles efficaces.

La pédagogie par projets occupe une place centrale dans les techniques d’apprentissage utilisées au sein du programme. Les « projets » sont présents dès la première année et occupent un poids croissant dans les différents blocs. Ils mobilisent les enseignant·es de plusieurs disciplines et sont construits de manière à amener les étudiant·es à décloisonner les matières et à mobiliser leurs connaissances et compétences autour de cas concrets.

Le programme à Namur fait une large place à la formation pratique, tout en développant les compétences d’analyse et critiques. Les étudiant·es apprennent à mesurer les phénomènes de société, à rechercher l’information, à analyser la documentation et à maîtriser l’art de la communication écrite et orale, seuls ou en groupe. L’intervention d’expert·es et de professionnel·les durant les cours initie les étudiant·es aux questionnements et aux problématiques actuels en communication. Les ateliers, notamment, sont pris en charge par des professionnel·les du secteur (journalistes, réalisatrices et réalisateurs, webmasters…).

Les séances d’exercices et les travaux aident les étudiant·es à assimiler et à retravailler les matières avec un encadrement de qualité : mise en situation, apprentissage par projet, travail collaboratif, etc. Les UE de communication d’entreprise et de sémiotique, par exemple, se construisent autour d’un projet concret commandité par une organisation.

Dès le bloc 2, les étudiant·es participent à des ateliers de communication. Ces ateliers leur permettent d’aborder la matière à travers des activités pratiques et la réalisation de produits communicationnels tels que : la rédaction d’articles de presse et de documents d’entreprise, la conception de sites web, la production audiovisuelle (émissions journalistiques radio et télévisuelles, fictions, documentaires…), l’animation de débats, etc.

En bloc 3, un stage en communication confronte les étudiantes et étudiants à la réalité de terrain au sein d’une organisation. Le projet qu’ils mènent avec les enseignant·es et leur maître de stage se clôture par une présentation en trois langues devant un jury composé de professeurs et de professionnels. Ce projet constitue une étape importante en fin de bachelier. Il leur permet de faire la synthèse de leurs apprentissages théoriques et pratiques, et les prépare au master de leur choix.

En fin de cycle, les étudiant·es ont par ailleurs la possibilité de suivre un quadrimestre d’enseignement (Erasmus Belgica) dans une université en Flandres pour approfondir leurs connaissances en anglais et/ou en néerlandais.

Le programme se termine par un mois entier de stage qui permet aux étudiant·es de découvrir la réalité du terrain. Dans les médias, dans une entreprise, une administration ou une organisation culturelle, ils vivent une expérience unique et enrichissante, encadrés par des professionnel·les de la communication. Une première occasion de mettre en pratique les compétences acquises lors de leur formation, d’affiner leur projet professionnel et d’étoffer leur carnet de contacts.

Méthodes d'évaluation

  • En bloc 1

En bloc 1, des tests écrits indicatifs sont organisés fin octobre dans certaines matières. Les copies, corrigées et commentées, sont remises aux étudiant·es. Ces tests permettent aux étudiant·es d’être confronté·es rapidement à une évaluation de niveau universitaire et de se situer par rapport à ces exigences. Les étudiant·es peuvent discuter de leurs résultats avec les enseignant·es, les assistant·es et la Cellule didactique et faire éventuellement appel à l’aide du Service de Pédagogie Universitaire si leur méthode de travail s’avère inadéquate. Des séances de correction collective et de remédiation par petits groupes sont proposées aux étudiant·es en difficulté.

En janvier, les étudiant·es de bloc 1 présentent les examens sur les matières enseignées lors du 1er quadrimestre. En cas d’échec, le résultat obtenu n’est pas pris en compte et les étudiant·es pourront encore présenter l’examen concerné en juin et, le cas échéant, en août-septembre.

  • Au-delà du bloc 1

Au-delà de la première année, les étudiantes et étudiants adaptent plus efficacement leur effort à la nature et à l’importance de chacune des matières du programme. Ils ne subissent plus d’interrogations régulières, sinon dans le cadre des travaux dirigés, et ils présentent en janvier un examen sur chacune des unités d’enseignement suivies. La note obtenue en janvier est définitive et retenue pour la première session d’examens.

Aides à la réussite

  • Initiation aux outils informatiques de l’UNamur

Dès le début du bloc 1, des séances d’initiation aux outils informatiques de l’Université permettent aux étudiant·es de se familiariser avec le fonctionnement de l’ensemble des outils informationnels de l’Université : Webcampus, Webmail, etc.

  • Passeport pour le bac

En début de bloc 1, les étudiant·es sont invité·es à répondre à un questionnaire appelé « Passeport » qui leur permet de se situer par rapport aux attentes des enseignant·es et par rapport aux autres étudiant·es. Sur base des résultats, les étudiant·es peuvent bénéficier de séances de correction et de renforcement des prérequis. Ces « passeports » sont réalisés à partir d’une recherche menée au départ de l’Université de Namur pour cerner les « prérequis » nécessaires lors de l’entrée à l’université, c’est-à-dire les aptitudes apprises dans le secondaire auxquelles les unités d’enseignement de bloc 1 font appel.

  • Méthodologie du travail étudiant

Dès le début du bloc 1, des séances de méthodologie du travail universitaire sont organisées pour que les étudiant·es se familiarisent avec les nouvelles techniques d’apprentissage telles que : prendre des notes exhaustives d’exposés denses, gérer leur temps de travail en se fixant leurs propres échéances intermédiaires, mémoriser des quantités de matières plus importantes que dans le secondaire et donc les résumer et les synthétiser. Ils doivent assurer leur compréhension des textes liés aux différentes matières et se familiariser à un type de communication propre à l’université. Disposer de stratégies efficaces dans ces domaines constitue un atout majeur pour réussir une première année.

Par ailleurs, le Service de pédagogie universitaire propose un suivi individuel. Tout au long de l’année, un conseiller est à la disposition des étudiant·es pour faire le point sur leurs méthodes et techniques d’étude et les aider à les améliorer.

  • Remédiation

Des séances de remédiation sont organisées en groupes restreints ; elles permettent aux étudiant·es de revoir de façon approfondie les matières enseignées et de se préparer efficacement aux examens. Les modalités de ces séances sont spécifiques à chaque UE et sont précisées par l’enseignant·e.

  • Permanences

Des enseignant·es ou assistant·es organisent régulièrement des séances de questions-réponses collectives. En dehors de ces permanences, ils peuvent également recevoir les étudiant·es sur rendez-vous.

  • Entre les sessions d’examens

Après les évaluations de janvier et de juin, les étudiant·es ont la possibilité de consulter leurs copies d’examens, d’assister à une correction, d’obtenir des explications complémentaires, de corriger des exercices réalisés à domicile, etc.

Toutes ces activités sont coordonnées par la Cellule didactique de la Faculté qui assure un rôle d’interface entre les étudiant·es et les enseignant·es.

Mobilité et ouverture internationale

Les étudiant·es ont la possibilité d’effectuer un séjour d’échange Erasmus d’un semestre dans une université proposant un cursus en anglais ou en néerlandais.

Conditions d'admission

Peuvent être admis aux études de bachelier, les titulaires d’un des titres suivants :
  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré à partir de l'année scolaire 1993-1994 par un établissement d'enseignement secondaire de plein exercice ou de promotion sociale de la Communauté française ainsi que les titulaires du même certificat délivré, à partir de l'année civile 1994, par le jury de la Communauté française (1);
  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré au plus tard à l'issue de l'année scolaire 1992-1993 accompagné du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (2);
  • soit d'un diplôme délivré par un établissement d'enseignement supérieur de la Communauté française sanctionnant un grade académique, soit d'un diplôme délivré par une institution universitaire ou un établissement organisant l'enseignement supérieur de plein exercice en vertu d'une législation antérieure (3) ;
  • soit d'un diplôme d'enseignement supérieur délivré par un établissement d'enseignement de promotion sociale (4);
  • soit d'une attestation de succès à un des examens d'admission organisés par les établissements d'enseignement supérieur ou par un jury de la Communauté française ; cette attestation donne accès aux études des secteurs, des domaines ou des cursus qu'elle indique ;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études similaire à ceux mentionnés aux littéras précédents délivré par la Communauté flamande, par la Communauté germanophone ou par l'Ecole royale militaire ;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés aux littéras précédents (1) à (4) ;
  • soit du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (DAES) conféré par le jury de la Communauté française ;
  • soit d'une décision, prise par le Gouvernement de la Communauté française de Belgique, attestant de l'équivalence du niveau d'études réalisées à l'étranger à un niveau d'études sanctionnées par l'octroi d'un grade académique de la Communauté française.

Sous certaines conditions, l’étudiant peut obtenir une réduction de la charge d’enseignement (jusqu’à 120 crédits maximum).

Pour plus d’informations, il y a lieu de prendre contact avec le service des inscriptions.

 

Jury

Alain De Crombrugghe de Picquendaele (Président du jury)
nathalie rigaux (Secrétaire du jury)
Alain De Crombrugghe de Picquendaele (Président du bloc des 60 premiers crédits)
nathalie rigaux (Secrétaire du bloc des 60 premiers crédits)