Formation 2016-2017

Bachelier en sciences politiques, orientation générale

Profil d'enseignement

De nature pluridisciplinaire, le programme de bachelier en sciences politiques de l’Université de Namur pose les jalons d’une formation exigeante à destination des futurs leaders, tant du domaine social et politique que des secteurs économiques. Les compétences acquises permettent, par ailleurs, aux étudiants qui le souhaitent de s’orienter vers des carrières d’enseignement et/ou de recherche. Ainsi, le cursus de sciences politiques offre aux étudiants les outils nécessaires tant pour se projeter avec confiance dans leur choix de master que pour envisager, au terme de leur premier cycle, d’autres possibilités professionnelles qui s’ouvrent à eux.

À ces fins, le cursus de sciences politiques vise à développer, en suivant le principe de la progressivité, un socle de compétences interreliées. Au terme de sa formation de bachelier, l’étudiant :

  1. adopte un mode d'approche "ouvert", aux plans théorique, méthodologique et pratique, des phénomènes de la vie politique, afin de pouvoir mesurer leur singularité relative;
  2. maîtrise l'essentiel des réalités politiques contemporaines, qu'elles soient belges, européennes ou mondiales, en pouvant avancer des explications pertinentes et sensibles à la complexité du sujet ;
  3. communique de façon claire et structurée, en mobilisant de manière appropriée les standards et le vocabulaire technique des sciences politiques ;
  4. utilise des outils disciplinaires et pluridisciplinaires, en veillant à la logique de raisonnement ; 
  5. maîtrise et est capable de mobiliser les composantes essentielles d’une démarche scientifique rigoureuse ;
  6. active des stratégies d’apprentissage (individuelles et collectives) et d’autonomisation.

Cultivées de manière cumulative durant le grade de bachelier, les compétences 1, 2 et 3 constituent le noyau dur du socle, alors que les trois dernières, acquises de manière différenciée à mesure que le cursus se déploie, dépendent du noyau dur, qui en irrigue la forme et le contenu, tout en ayant leur importance propre.

Finalités et objectifs

Le programme de bachelier en sciences politiques de l’Université de Namur est un programme d’excellence. Il se déploie essentiellement en groupes de taille réduite, ce qui favorise une pédagogie de proximité, sensible à la qualité des interactions entre les étudiants, les enseignants et le personnel administratif. Programme de base, le premier cycle de sciences politiques est animé par trois préoccupations : premièrement, offrir aux étudiants les bases du savoir dans les orientations majeures de la discipline : sociologie politique, sociologie de l’action publique, études européennes, politique comparée, théories politiques et relations internationales. Deuxièmement, favoriser l’internationalisation des étudiants en proposant des séjours ERASMUS et en invitant des collègues des universités étrangères de premier plan à prendre la charge de certaines unités d’enseignement à Namur. Troisièmement, enfin, le programme vise à aider les étudiants à opérer un choix informé et efficace en master, à travers un séminaire d’orientation. Pour ce faire, le cursus mobilise trois leviers : d’abord, il assoit l’étude des sciences politiques dans le contexte général des sciences humaines et sociales (droit, économie, philosophie, histoire) ;  ensuite, dès la seconde année, il équipe les étudiants des techniques de collecte et d’analyse des données scientifiques qui leur permettront de résoudre les problèmes concrets et de consolider leur autonomie; enfin, il forme les étudiants à la communication verbale et écrite, non seulement en français, mais aussi dans d’autres langues (anglais, allemand, néerlandais).

Description

Le cursus est articulé autour de trois piliers : sciences humaines et sociales, méthodes et langues étrangères. En termes de volume et de contenu, ces trois grands axes se présentent de la manière suivante :

Sciences humaines et sociales  Ce pilier constitue le noyau dur de la formation en sciences politiques. Durant les trois ans, il se déclinera en 124 crédits. L’accent est d’emblée mis sur le caractère multidisciplinaire de la formation en sciences politiques. Outre un enseignement d’initiation aux sciences politiques agrémenté d’exercices, les étudiants suivent des enseignements en philosophie, histoire, fondements et méthode du droit, faits et mécanismes économiques, sociologie et information médiatique. Au fil de leur formation, ils sont confrontés à un corpus de sciences politiques de plus en plus dense, dont l’écheveau est constitué des unités d’enseignement de droit international, relations internationales, histoire des idées politiques, politique économique internationale, droit des institutions européennes et d’analyse de l’action publique.

 

Méthodes Ce pilier a une teneur plus technique, en ce sens que s’y concentrent les enseignements de méthode et de méthodologie. Il se déroule en 33 crédits. Dès leur arrivée,  les étudiants bénéficient d’une mise à niveau en mathématique, avec des applications très ciblées aux problèmes propres au domaine politique. Il s’agit de développer chez eux l’aptitude à « mesurer » les phénomènes politiques. Ensuite, la recherche et l’analyse documentaire sont traitées au sein des enseignements de critique des sources de l’information et d’encyclopédie des sciences sociales. Enfin, les étudiants sont confrontés à l’apprentissage de la communication écrite et verbale, en groupe ou à titre individuel.

 

Langues étrangères Les objectifs de ce pilier sont ventilés en 23 crédits. Ils sont, pour l’essentiel, réalisés de deux manières : d’une part, en proposant aux étudiants des unités d’enseignement de langue tout au long de la formation ; d’autre part, en dispensant certaines unités d’enseignement de la discipline en anglais. Ainsi, l’anglais n’est plus une matière abstraite et théorique, mais une langue bien vivante puisque les étudiants l’utilisent dans les unités d’enseignement de sciences politiques, à travers une pédagogie de type participatif et des lectures préparatoires aux unités d’enseignement assurées par des collègues étrangers.

Mobilité et ouverture internationale

Les étudiants ont la possibilité d’effectuer un séjour à l’étranger, notamment en France (Université de Montpellier) et aux Pays-Bas (Université de Maastricht). Le choix des étudiants se fait en suivant des critères rigoureux (résultats académiques, motivation, connaissance de la langue d’enseignement pour les séjours qui se déroulent hors de l’espace francophone).

 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123
 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123

Science politique

  
EPICB160Science politiqueBraspenning Thierry30h+15h5
LHISB204Structures politiques et institutions belges à l'époque contemporaineWynants Paul45h4
DROIB152Histoire constitutionnelle et régimes politiquesColson Bruno45h+6h4
EPOLB213History & theories of European integrationBraspenning Thierry, Farhat Nadim (suppléant)30h3
EPOLB212Questions de sociologie politiqueVan Dam Denise30h3
EPOLB261Histoire des relations internationalesColson Bruno30h3
LPHIB203Philosophie sociale et politiqueLaoureux Sebastien30h3
EPOLB360Histoire des idées politiquesColson Bruno45h5
EPOLB366Comparative PoliticsFarhat Nadim30h6
EPOLB362Relations internationales : théories et pratiquesBraspenning Thierry, Farhat Nadim (suppléant)30h+15h5
EPOLB364Questions de politique belgeWynants Paul45h5
EPOLB311Analyse politique de l'action publiqueBurnay Nathalie30h+15h5

Science de la communication

  
EPICB142Information médiatiqueKlein Annabelle30h+15h5
EPICB143Communication et réceptionCollard Anne-Sophie, Detry Lionel (suppléant)30h3
EPICB324Communication médiatique et propagandeWallemacq Anne30h3

Sciences humaines

  
ECGEB120PhilosophieDe Briey Laurent, LUCA Maurice (suppléant)45h+15h5
ECGEB121Histoire économique et socialeWynants Paul, Roekens Anne (suppléant)60h6
ECGEB140SociologieRigaux Natalie45h+15h5
EPICB241Théorie des organisations - partimWallemacq Anne30h3
ECGEB221PsychologieBuxant Coralie45h4
EPICB322AnthropologieRigaux Natalie, Lagneaux Séverine (suppléant)30h3
ECGEB321Sciences religieusesDelhez Charles30h3

Economie

  
ECGEB170Faits et décisions économiquesDe Crombrugghe de Picquendaele Alain60h+15h6
ECGEB270Macroéconomie - PartimMignolet Michel, De Callatay Etienne (suppléant)45h+10h4
ECGEB375Relations économiques internationalesJacquemin Jean-Charles30h+7.5h3

Droit

  
ECGEB130Fondements du droit DE STREEL Alexandre45h+15h5
DROIB102Droit constitutionnelVuye Hendrik75h+6h6
EPOLB365Droit international publicle Hardÿ de Beaulieu Jean30h3
DROIB210Droit de l'Union européenneDE STREEL Alexandre45h3

Méthodes

  
EPICB150Approche quantitative des sciences humainesWuidar José15h+15h2
ECGEB110Modèles de calcul et bases de donnéesColin Jean-Noël, VERLAINE Bertrand (suppléant)30h+15h4
ECGEB152StatistiqueRemon Marcel45h+22.5h5
EPICB210Encyclopédie des Sciences socialesBraspenning Thierry, Farhat Nadim (suppléant)30h+30h5
EPICB242Méthodes de recherches en Sciences socialesBurnay Nathalie30h+15h4
EPOLB214Critique des sources de l'informationCollard Anne-Sophie30h3
EPICB254Statistiques pour Sciences humaines IBereau Sophie, Selmouni Mohamed (suppléant)30h+15h4
EPICB323Epistémologie des Sciences socialesBraspenning Thierry, Farhat Nadim (suppléant)30h3
EPICB325Statistiques pour Sciences humaines IIWeynants Stéphanie15h+15h3

Langues

L'Anglais est obligatoire. L'étudiant a le choix entre le Néerlandais et l'Allemand. Ce choix détermine le programme de langues pour tout le cycle.

  
EELVB190Anglais 1Hoorelbeke Christelle60h6
EELVB290Anglais 2Hoorelbeke Christelle45h4
EELVB390Anglais 3Foissac Patrick30h3

Néerlandais

  
EELVB191Néerlandais 1Vandecasteele Maria30h3
EELVB291Néerlandais 2Vandecasteele Maria30h3
EELVB391Néerlandais 3Hoorelbeke Christelle, Miceli Marc45h4

Allemand

  
EELVB192Allemand 1Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne30h3
EELVB292Allemand 2Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne30h3
EELVB392Allemand 3Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne45h4

Cours au choix

3 crédits au choix

  
DROIB318Droit administratif - partimNihoul Marc30h3
FINT0023Introduction historique aux principales civilisations extra-européennes (module "Inde" et "monde arabo-musulman")30h3
FINT0024Introduction historique aux principales civilisations extra-européennes (module "Inde - Chine")30h3
FINT0027Introduction historique aux principales civilisations extra-européennes (module "Monde Arabo-musulman - Afrique subsaharienne") Cornet Anne, Ducene Jean-Charles, Renard Etienne30h3
FINT0028Vieillesse et avancée en âge : entre tempo personnel et cadences sociales30h3
DROIB330Droit de l'environnement et du développement durableThunis Xavier30h3
LHISB319Guerre et stratégie à l'époque contemporaineColson Bruno30h3
LPHIB204Éthique et herméneutiqueMonseu-Van Cleemput Nicolas30h3
EINCB213Structures socio-économiques des médiasAntoine Frédéric30h3
EINCB360SémiotiqueCollard Anne-Sophie30h3
ECONB303Economie du développementBALAND Jean-Marie30h3
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Science politique

   
EPICB160Science politiqueBraspenning Thierry530 - 15

Science de la communication

   
EPICB142Information médiatiqueKlein Annabelle530 - 15
EPICB143Communication et réceptionCollard Anne-Sophie, Detry Lionel (suppléant)330 - 0

Sciences humaines

   
ECGEB120PhilosophieDe Briey Laurent, LUCA Maurice (suppléant)545 - 15
ECGEB121Histoire économique et socialeWynants Paul, Roekens Anne (suppléant)660 - 0
ECGEB140SociologieRigaux Natalie545 - 15

Economie

   
ECGEB170Faits et décisions économiquesDe Crombrugghe de Picquendaele Alain630 - 730 - 8

Droit

   
ECGEB130Fondements du droit DE STREEL Alexandre545 - 15

Méthodes

   
EPICB150Approche quantitative des sciences humainesWuidar José215 - 15
ECGEB110Modèles de calcul et bases de donnéesColin Jean-Noël, VERLAINE Bertrand (suppléant)430 - 15
ECGEB152StatistiqueRemon Marcel545 - 22.5

Langues

L'Anglais est obligatoire. L'étudiant a le choix entre le Néerlandais et l'Allemand. Ce choix détermine le programme de langues pour tout le cycle.

   
EELVB190Anglais 1Hoorelbeke Christelle630 - 030 - 0

Néerlandais

   
EELVB191Néerlandais 1Vandecasteele Maria315 - 015 - 0

Allemand

   
EELVB192Allemand 1Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne315 - 015 - 0
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Science politique

   
LHISB204Structures politiques et institutions belges à l'époque contemporaineWynants Paul445 - 0
DROIB152Histoire constitutionnelle et régimes politiquesColson Bruno445 - 6
EPOLB213History & theories of European integrationBraspenning Thierry, Farhat Nadim (suppléant)330 - 0
EPOLB212Questions de sociologie politiqueVan Dam Denise330 - 0
EPOLB261Histoire des relations internationalesColson Bruno330 - 0
LPHIB203Philosophie sociale et politiqueLaoureux Sebastien330 - 0

Sciences humaines

   
EPICB241Théorie des organisations - partimWallemacq Anne330 - 0
ECGEB221PsychologieBuxant Coralie445 - 0

Economie

   
ECGEB270Macroéconomie - PartimMignolet Michel, De Callatay Etienne (suppléant)430 - 615 - 4

Droit

   
DROIB102Droit constitutionnelVuye Hendrik638 - 337 - 3

Méthodes

   
EPICB210Encyclopédie des Sciences socialesBraspenning Thierry, Farhat Nadim (suppléant)530 - 30
EPICB242Méthodes de recherches en Sciences socialesBurnay Nathalie415 - 7.515 - 7.5
EPOLB214Critique des sources de l'informationCollard Anne-Sophie330 - 0
EPICB254Statistiques pour Sciences humaines IBereau Sophie, Selmouni Mohamed (suppléant)430 - 15

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant poursuit l'apprentissage de la seconde langue (néerlandais ou allemand) choisie en bloc 1.

   
EELVB290Anglais 2Hoorelbeke Christelle422.5 - 022.5 - 0

Néerlandais

   
EELVB291Néerlandais 2Vandecasteele Maria315 - 015 - 0

Allemand

   
EELVB292Allemand 2Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne315 - 015 - 0
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Science politique

   
EPOLB360Histoire des idées politiquesColson Bruno545 - 0
EPOLB366Comparative PoliticsFarhat Nadim630 - 0
EPOLB362Relations internationales : théories et pratiquesBraspenning Thierry, Farhat Nadim (suppléant)530 - 15
EPOLB364Questions de politique belgeWynants Paul545 - 0
EPOLB311Analyse politique de l'action publiqueBurnay Nathalie530 - 15

Science de la communication

   
EPICB324Communication médiatique et propagandeWallemacq Anne330 - 0

Sciences humaines

   
EPICB322AnthropologieRigaux Natalie, Lagneaux Séverine (suppléant)330 - 0
ECGEB321Sciences religieusesDelhez Charles330 - 0

Economie

   
ECGEB375Relations économiques internationalesJacquemin Jean-Charles330 - 7.5

Droit

   
EPOLB365Droit international publicle Hardÿ de Beaulieu Jean330 - 0
DROIB210Droit de l'Union européenneDE STREEL Alexandre345 - 0

Méthodes

   
EPICB323Epistémologie des Sciences socialesBraspenning Thierry, Farhat Nadim (suppléant)330 - 0
EPICB325Statistiques pour Sciences humaines IIWeynants Stéphanie315 - 15

Langues

L'anglais est obligatoire. L'étudiant poursuit l'apprentissage de la seconde langue (néerlandais ou allemand) choisie en bloc 1.

   
EELVB390Anglais 3Foissac Patrick315 - 015 - 0

Néerlandais

   
EELVB391Néerlandais 3Hoorelbeke Christelle, Miceli Marc422.5 - 022.5 - 0

Allemand

   
EELVB392Allemand 3Genette Margo, Vanoirbeek Fabienne422.5 - 022.5 - 0

Cours au choix

3 crédits à choisir parmi :
   
DROIB318Droit administratif - partimNihoul Marc330 - 0
FINT0023Introduction historique aux principales civilisations extra-européennes (module "Inde" et "monde arabo-musulman")330 - 0
FINT0024Introduction historique aux principales civilisations extra-européennes (module "Inde - Chine")330 - 0
FINT0027Introduction historique aux principales civilisations extra-européennes (module "Monde Arabo-musulman - Afrique subsaharienne") Cornet Anne, Ducene Jean-Charles, Renard Etienne330 - 0
FINT0028Vieillesse et avancée en âge : entre tempo personnel et cadences sociales330 - 0
DROIB330Droit de l'environnement et du développement durableThunis Xavier330 - 0
LHISB319Guerre et stratégie à l'époque contemporaineColson Bruno330 - 0
LPHIB204Éthique et herméneutiqueMonseu-Van Cleemput Nicolas330 - 0
EINCB213Structures socio-économiques des médiasAntoine Frédéric330 - 0
EINCB360SémiotiqueCollard Anne-Sophie330 - 0
ECONB303Economie du développementBALAND Jean-Marie330 - 0

Méthodes d'enseignement

En première année, en plus des cours d’initiation à la science politique agrémentés d’exercices, la formation réserve  une place essentielle à la transmission des connaissances de base dans les différentes disciplines des sciences sociales et humaines.

Au-delà de la première année, le corpus de science politique s’intensifie et la formation a une teneur plus technique, ce qui permet à l’étudiant d’éprouver les aptitudes acquises en première année.

Afin d’accompagner et de consolider les aptitudes linguistiques de l’étudiant, plusieurs cours sont dispensés entièrement en anglais, et ce dès la seconde année. Ces enseignements s’inspirent des méthodes de travail favorisées dans le monde anglophone (lecture individuelle et dirigée, apprentissage du vocabulaire de la discipline, séances de discussion collective, etc.). Les cours préparent également l’étudiant à la lecture des textes plus ardus introduits en master et permet aux futurs étudiants sélectionnés dans le cadre des échanges ERASMUS de se familiariser avec un enseignement en langue étrangère.

La fin du cycle de Bachelier se marque par la spécialisation dans les piliers de la science politique à travers des séminaires et des travaux pratiques, lesquels requièrent, à chaque étape, la mobilisation d'instruments conceptuels, linguistiques et méthodologiques, relativement avancés.

Un souci d’ouverture et de cohérence anime les activités proposées. Ainsi, les cours au choix  sont généralement empruntés à d’autres formations d’autres facultés, tout en n’étant pas en décalage par rapport à la formation de science politique (par exemples : droit administratif, introduction historique aux principales civilisations extra-européennes, éthique et normes sociales).

Deux cours de langue de niveau approfondi complètent la formation.

Méthodes d'évaluation

Les premières interrogations : des évaluations formatives

En première année, des tests écrits indicatifs sont organisés fin octobre dans certaines matières. Les copies, corrigées et commentées sont remises aux étudiants. Le but poursuivi est de confronter rapidement les étudiants à une évaluation de niveau universitaire et de les renseigner au plus tôt sur leurs faiblesses tout en leur donnant les moyens de les corriger, notamment par des séances de remédiation.

Les sessions d’examens

En janvier, l’étudiant de première année présente les examens sur les matières enseignées lors du 1er quadrimestre. En cas d’échec, le résultat obtenu n’est pas pris en compte et l’étudiant pourra encore présenter l’examen concerné en juin et en août-septembre. Au second quadrimestre, la Faculté organise des séances de remédiation spécifiques à certaines matières du premier quadrimestre ainsi que des tests portant sur certaines matières du second quadrimestre.

Au-delà de la première année, l'étudiant adapte plus efficacement son effort à la nature et à l'importance de chacune des matières du programme. Il ne subit plus d'interrogations régulières, sinon dans le cadre des travaux dirigés, et il présente en janvier un examen sur chacune des unités d'enseignement suivie. La note obtenue en janvier est définitive et retenue pour la première session d'examens.

Aides à la réussite

Par un effort pédagogique important, la Faculté offre à tous les étudiants les meilleures chances de réussite. Caractéristique des études à Namur, la taille raisonnable des promotions permet les contacts étroits avec les enseignants et assistants. L'assimilation des matières est facilitée par des séances d'exercices, organisées en petits groupes. Une Cellule didactique coordonne l'ensemble des activités d'accompagnement pédagogique dans le bachelier.

Initiation aux outils informatiques de l’UNamur

Dès le début de la première année, des séances d’initiation aux outils informatiques de l’Université permettent aux étudiants d’appréhender le fonctionnement de l’ensemble des outils informationnels de l’université : Terra Nostra, Webcampus, Webmail, etc.

Passeports

En début d’année, l’étudiant est invité à répondre à un questionnaire appelé « Passeport » qui lui permet de se situer par rapport aux attentes des enseignants et par rapport aux autres étudiants. Sur base des résultats l’étudiant peut bénéficier de séances de correction et de renforcement des prérequis. Ces « passeports » sont réalisés à partir d’une recherche menée au départ de l’Université de Namur pour cerner les « prérequis » nécessaires lors de l’entrée à l’université, c’est-à-dire les aptitudes apprises dans le secondaire auxquelles les cours de première année font appel.

Tests d’évaluation formative

Des tests portant sur les matières enseignées au 1er quadrimestre sont organisés fin octobre. Ces tests permettent aux étudiants d’être confrontés rapidement à une évaluation de niveau universitaire et de se situer par rapport à ces exigences. Les étudiants peuvent discuter de leurs résultats avec les enseignants, les assistants et la Cellule didactique et faire éventuellement appel à l’aide du Service de Pédagogie Universitaire si leur méthode de travail s’avère inadéquate. Des séances de correction collective et de remédiation par petits groupes sont proposées aux étudiants en difficulté.

Remédiation

Les séances de remédiation, qui se déroulent par groupes restreints, permettent aux étudiants de revoir de façon approfondie les matières enseignées et de se préparer efficacement aux examens. Les modalités de ces séances sont spécifiques à chaque cours et sont précisées par l’enseignant concerné. Elles consistent en séances d’exercices, d’explications de certains points de la matière, de corrections d’exercices faits à domicile, etc.

Permanences

Des séances de questions-réponses collectives, organisées de manière régulière par les enseignants, offrent l’opportunité aux étudiants de poser leurs questions sur la matière tout en profitant des questions de leurs condisciples et des réponses qui y sont apportées. En dehors de ces permanences, les enseignants sont disponibles selon une plage horaire fixée ou sur rendez-vous.

Offres inter-sessions

Au terme des périodes d’évaluation de janvier et de juin, les étudiants ont la possibilité de consulter leurs copies d’examen et d’assister à une correction individualisée ou collective de l’examen. Les enseignants proposent également diverses formules d’aide pédagogique dans le courant du 2e quadrimestre et entre la fin de la session de juin et le début de la 2e session : réception individuelle dans le cadre de permanences ou sur rendez-vous, séances de réexplication de certains points de la matière par groupes, séances de questions-réponses par groupes, correction de solutions d’exercices rédigées à domicile par les étudiants, etc.

Conditions d'admission

Peuvent être admis aux études de bachelier, les titulaires d’un des titres suivants :

  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré à partir de l'année scolaire 1993-1994 par un établissement d'enseignement secondaire de plein exercice ou de promotion sociale de la Communauté française ainsi que les titulaires du même certificat délivré, à partir de l'année civile 1994, par le jury de la Communauté française (1);
  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré au plus tard à l'issue de l'année scolaire 1992-1993 accompagné du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (2);
  • soit d'un diplôme délivré par un établissement d'enseignement supérieur de la Communauté française sanctionnant un grade académique, soit d'un diplôme délivré par une institution universitaire ou un établissement organisant l'enseignement supérieur de plein exercice en vertu d'une législation antérieure (3) ;
  • soit d'un diplôme d'enseignement supérieur délivré par un établissement d'enseignement de promotion sociale (4);
  • soit d'une attestation de succès à un des examens d'admission organisés par les établissements d'enseignement supérieur ou par un jury de la Communauté française ; cette attestation donne accès aux études des secteurs, des domaines ou des cursus qu'elle indique ;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études similaire à ceux mentionnés aux littéras précédents délivré par la Communauté flamande, par la Communauté germanophone ou par l'Ecole royale militaire ;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés aux littéras précédents (1) à (4) ;
  • soit du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (DAES) conféré par le jury de la Communauté française.

Sous certaines conditions, l’étudiant peut obtenir une réduction de la charge d’enseignement (jusqu’à 120 crédits maximum).

Pour plus d’informations, il y a lieu de prendre contact avec le service des inscriptions.

 

Jury d'admission

Paul Wynants (Président du jury)
Anne-Sophie Collard (Secrétaire du jury)
Paul Wynants (Président du bloc des 60 premiers crédits)
Anne-Sophie Collard (Secrétaire du bloc des 60 premiers crédits)

Après obtention du diplôme de Bachelier en Sciences politiques, les étudiants ont accès de plein droit aux Masters en Sciences politiques, aux Masters en Administration publique et aux Masters en Etudes européennes organisés dans les universités de la Fédération Wallonie Bruxelles.