Formation 2018-2019

Bachelier en sciences pharmaceutiques

 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123
 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123

Sciences biomédicales

  

Approche morphologique

  
MMEDB212Notions d'anatomie appliquées aux sciences pharmaceutiquesGarin Pierre30h3
MMEDB216Cytologie et histologie humainePoumay Yves45h+15h5

Approche fonctionnelle

  
MBIOB215Génétique De Bolle Xavier22.5h3
MBIOB262Microbiologie généraleLambert de Rouvroit Catherine15h2
MMEDB205Immunologie généraleGraux Carlos30h4
MMEDB222Physiologie généraleCaron Nathalie36h+20h6
MPHAB203Biochimie expérimentaleMasereel Bernard0h+30h2
MPHAB202Biochimie générale Masereel Bernard45h6
MMEDB356Pathologie générale y compris introduction à l'imagerie médicaleGourdin Maximilien, NISOLLE Jean-François35h+15h4
MBIOB361Microbiologie médicale30h+12h4
MPHAB306Biochimie humaineDogne Jean-Michel60h6
MMEDB331Physiologie humaineCaron Nathalie60h+15h6

Travail personnel

  
MPHAB398Travail intégré en sciences pharmaceutiques, y compris méthodes alternatives à l'expérimentation animaleDogne Jean-Michel, Masereel Bernard, MINET Valentine5h+60h6

Sciences pharmaceutiques

  
MPHAB100Introduction aux sciences pharmaceutiquesMasereel Bernard30h+10h6
MPHAB286Structure moléculaire et propriétésPochet Lionel30h+10h4
MPHAB284Analyse pharmaceutique - Partie IPochet Lionel30h+40h5
MPHAB285Introduction à la chimie pharmaceutiqueDogne Jean-Michel30h5
MPHAB312Pharmacognosie : Activité thérapeutique des plantesDOUXFILS Jonathan30h+15h4
MPHAB314Chimie pharmaceutique IIDogne Jean-Michel40h5
MPHAB313Chimie pharmaceutique IDogne Jean-Michel20h2
MPHAB307Médicaments biosynthétiquesMasereel Bernard12h3
MPHAB309Analyse pharmaceutique - Partie IIPochet Lionel30h+10h4
MPHAB310Pharmacognosie : PhytochimieDOUXFILS Jonathan20h+15h3
MPHAB311Technologie pharmaceutiqueDOUXFILS Jonathan15h+10h2
MPHAB333Pharmacologie générale et appliquéeDOUXFILS Jonathan60h+10h5

Formation scientifique

  
SCHIB111Chimie générale - partim pharma-biomedWouters Johan50h+15h6
SCHIB112Chimie générale des solutionsSnauwaert Philippe25h+10h3
SPHYB161Physique des sciences de la vie I : mécaniqueLucas Stéphane, Gregoire Chantal (suppléant)45h+22.5h6
SPHYB162Physique des sciences de la vie II : électricité, magnétisme et nucléaireLouette Pierre40h+12.5h5
SPHYB163Physique des sciences de la vie III : ondes, son, optiqueLouette Pierre20h+10h3
SBIOB151Biologie généraleMessiaen Johan35h4
SBIOB152Approche pratique de la biologie généraleMessiaen Johan0h+22h2
SBIOB153Biologie des organismesRaes Martine35h4
SBIOB154Application pratique de la biologie des organismesRaes Martine0h+20h2
SCHIB114Approche pratique de la chimieLanners Steve, Snauwaert Philippe, Wouters Johan0h+30h3
MCHIB107Chimie organiqueLanners Steve45h+20h7
MBIOB200Biologie végétale et mycologieGuillitte Olivier, Messiaen Johan50h+30h6
MMEDB283Introduction aux statistiques médicalesBIHIN Benoît, Depiereux Eric24h+15h4

Sciences humaines et santé publique

  
MSPSB142Philosophie de la biomédecineLeyens Stéphane, LUCA Maurice (suppléant)20h+15h3
MSPSB140Sciences religieusesDelhez Charles30h3
MMEDB272Psychologie généraleDesseilles Martin30h3
MSPSB328Bioéthique médicaleRavez Laurent22.5h2
MPHAB397Relation pharmacien-patientDesseilles Martin0h+10h2
MMEDB210Epidémiologie médicaleRoberfroid Dominique18h+10h2

Langue

  
MELVB103AnglaisDuchâteau Claire30h3
MELVB203AnglaisBouchat Hélène30h2

Stage facultatif

  
SBIOB001Stage pluridisciplinaire d'étéSilvestre Frédéric, Yans Johan0h+48h333
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

Sciences biomédicales

   

Approche morphologique

   
MMEDB212Notions d'anatomie appliquées aux sciences pharmaceutiquesGarin Pierre330 - 0
MMEDB216Cytologie et histologie humainePoumay Yves545 - 15

Approche fonctionnelle

   
MBIOB215Génétique De Bolle Xavier322.5 - 0
MBIOB262Microbiologie généraleLambert de Rouvroit Catherine215 - 0
MMEDB205Immunologie généraleGraux Carlos430 - 0
MMEDB222Physiologie généraleCaron Nathalie636 - 20
MPHAB203Biochimie expérimentaleMasereel Bernard20 - 30
MPHAB202Biochimie générale Masereel Bernard645 - 0

Sciences pharmaceutiques

   
MPHAB286Structure moléculaire et propriétésPochet Lionel430 - 10
MPHAB284Analyse pharmaceutique - Partie IPochet Lionel530 - 40
MPHAB285Introduction à la chimie pharmaceutiqueDogne Jean-Michel530 - 0

Formation scientifique

   
MBIOB200Biologie végétale et mycologieGuillitte Olivier, Messiaen Johan650 - 30
MMEDB283Introduction aux statistiques médicalesBIHIN Benoît, Depiereux Eric424 - 15

Sciences humaines et santé publique

   
MMEDB272Psychologie généraleDesseilles Martin330 - 0

Langue

   
MELVB203AnglaisBouchat Hélène215 - 015 - 0

Stage facultatif

   
SBIOB001Stage pluridisciplinaire d'étéSilvestre Frédéric, Yans Johan30 - 48

Finalités et objectifs

Au terme du bachelier en sciences pharmaceutiques, l’étudiant maitrisera les compétences suivantes :

1. Expertise pharmaceutique :

  • connaître et comprendre les principes scientifiques des sciences fondamentales nécessaires aux sciences pharmaceutiques ;
  • connaître les principes actifs synthétiques, hémisynthétiques, naturels ou issus des biotechnologies en termes de structure et de propriétés physico-chimiques ;
  • connaître les principes de pharmacocinétique et de pharmacodynamie des médicaments ;
  • connaître les principes généraux de conception et/ou d’extraction de principes actifs ;
  • comprendre les principes physico-chimiques à la base de la technologie pharmaceutique ;
  • connaître le fonctionnement du corps humain en conditions normales et dans diverses situations pathologiques ;

2. Soins de santé :

  • être sensibilisé aux concepts relatifs à la santé publique ;
  • appréhender les pathologies courantes et leur traitement médicamenteux ;

3. Communication :

  • être capable d’intégrer, de synthétiser des éléments scientifiques variés pour apporter une réponse concrète à un problème pharmaceutique ;
  • être capable d’utiliser de façon appropriée les technologies de l’information et de la communication ;
  • être capable de transmettre l’information scientifique de manière exacte rigoureuse tout en l’adaptant à celui qui la reçoit (patient, professionnel de la santé) qu’elle soit orale ou écrite ;
  • comprendre les différentes dimensions de la relation pharmacien-patient ;

4. Responsabilité :

  • être conscient du rôle joué par le pharmacien en tant qu’acteur des sciences de la santé ;
  • être sensibilisé au danger et à la toxicité potentielle des principes actifs et des médicaments ;

5. Qualité :

  • être capable d’effectuer des manipulations de laboratoire dans un environnement répondant aux normes de qualité exigées ;
  • aborder les notions intervenant dans les procédures d’analyse et de contrôle des principes actifs ;

6. Évaluation :

  • être capable d’évaluer, de commenter, de critiquer l’information pharmaceutique issue de la recherche et de la littérature scientifique tout comme celle provenant des médias, y compris celle en langue anglaise ;
  • être conscient de ses limites et ainsi être sensibilisé à l’auto-évaluation.

Description

Pour posséder une parfaite connaissance du médicament et de ses effets sur les organismes vivants et particulièrement sur l’homme, l’étudiant apprend à maitriser les processus physiques, chimiques et biologiques essentiels à l’approche pharmaceutique.

La spécificité pharmaceutique (chimie pharmaceutique, études de substances actives issues de plantes, étude de l’interaction des substances thérapeutiques avec l’organisme humain, etc.) prend rapidement une place prépondérante dans la formation, tout comme la manipulation du matériel de recherche et d’analyse.

Tout au long de son parcours, l’étudiant acquiert des connaissances approfondies sur les maladies et les stratégies thérapeutiques, mais il apprend également à gérer la dimension humaine de la relation pharmacien-patient.

La formation scientifique prend en compte les aspects éthiques et permet à l’étudiant de jouer un rôle majeur de conseiller en santé publique pour contribuer à l’amélioration de notre santé et de notre qualité de vie.

Méthodes d'enseignement

Les notions scientifiques sont reprises à leur point de départ, mais l’exposé est assez rapide sur les notions qui font partie du programme de l’enseignement secondaire.

Théorie, séminaires, laboratoires et séances d’exercices, tout est mis en œuvre pour assurer la maitrise des concepts.

Grâce aux laboratoires et séances d’exercices organisés en petits groupes, l’étudiant découvre les techniques propres à chaque discipline.

Des tableaux interactifs, forums, questionnaires en ligne… sont mis à la disposition de l’étudiant pour faciliter au maximum le contact avec ses professeurs.

En troisième bloc de bachelier, l’étudiant réalise un travail de fin de cycle par groupe de 2 étudiants. Il s’agit d’une étude et une recherche pour vérifier la qualité d’un nouveau médicament qui va être lancé sur le marché. Durant ce travail, l’étudiant accède aux sources scientifiques intéressantes, aux études qui ont déjà été menées sur le produit, à la découverte de la molécule, de sa composition, de ses propriétés… Ce travail est très intéressant et plonge rapidement l’étudiant dans le concret du « spécialiste du médicament ».

Méthodes d'évaluation

  • En bloc 1

En bloc 1, des évaluations formatives sont organisées début novembre dans certaines matières. Les enseignants corrigent les copies, les commentent et organisent des séances de correction collectives. Ces tests n’interviennent pas dans les notes qui seront attribuées en fin d’année. Il s’agit uniquement d’un outil de formation pour que l’étudiant puisse se rendre compte du niveau d’exigence des enseignants et juger de l’efficacité de son travail et de son aptitude à gérer une situation d’examen.

En janvier, l’étudiant de bloc 1 présente les examens sur les matières enseignées lors du 1er quadrimestre. En cas d’échec, le résultat obtenu n’est pas pris en compte et l’étudiant pourra encore présenter l’examen concerné en juin et en août-septembre.

  • Au-delà du bloc 1

Au-delà du bloc 1, l’étudiant adapte plus efficacement son effort à la nature et à l’importance de chacune des matières du programme. Il ne subit plus d’interrogations régulières, sinon dans le cadre des travaux dirigés, et il présente en janvier un examen sur chacune des unités d’enseignement suivies. La note obtenue en janvier est définitive et retenue pour la première session d’examens.

Aides à la réussite

L’Université de Namur (UNamur) souhaite faciliter la transition entre l’enseignement secondaire et l’université. Différents dispositifs pédagogiques sont mis en place pour aider l’étudiant au cours de ses études. La proximité des étudiants et des enseignants qui caractérise l’UNamur permet un apprentissage personnalisé et attentif.

  • Séminaire de méthodologie du travail étudiant

Dès le début du bloc 1, l’étudiant doit se familiariser avec de nouvelles techniques d’apprentissage : prendre des notes exhaustives d’exposés denses, gérer son temps de travail en se fixant ses propres échéances intermédiaires, mémoriser des quantités de matières plus importantes que dans le secondaire et donc les résumer et les synthétiser. Il doit assurer sa compréhension des textes liés aux différentes matières et se familiariser à un type de communication propre à l’université. Disposer de stratégies efficaces dans ces domaines constitue un atout majeur pour réussir une première année.

Un séminaire de 5 séances de méthodologie vise à préparer l’étudiant à ces nouvelles techniques d’apprentissage.

Par ailleurs, le Service de Pédagogie Universitaire de l’UNamur répond à toute demande d’aide méthodologique et peut assurer un suivi individuel tout au long de l’année.

  • Remédiation

Tout au long du bloc 1, la Faculté propose des séances de remédiation intégrées dans l’horaire des unités d’enseignement.

La Faculté de médecine organise deux heures de remédiation hebdomadaire pour les étudiants de première année. Ces séances sont d’abord consacrées à une mise à niveau dans des domaines nécessitant quelques prérequis. Par la suite, elles constituent une révision des différentes matières et une réexplication, par les assistants, de certains sujets difficiles abordés au cours. L’objectif de ces séances est d’éviter que l’étudiant ne fasse face à des lacunes irréversibles.

  • Coach

Dès le début de l’année, l’étudiant peut également bénéficier d’une aide personnalisée. Un coach le guide dans ses études en lui proposant un service d’écoute, de conseil, d’interprétation des résultats, et le réoriente vers d’autres personnes ressources.

Conditions d'admission

Peuvent être admis aux études de bachelier, les titulaires d’un des titres suivants :

  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré à partir de l'année scolaire 1993-1994 par un établissement d'enseignement secondaire de plein exercice ou de promotion sociale de la Communauté française ainsi que les titulaires du même certificat délivré, à partir de l'année civile 1994, par le jury de la Communauté française (1);
  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré au plus tard à l'issue de l'année scolaire 1992-1993 accompagné du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (2);
  • soit d'un diplôme délivré par un établissement d'enseignement supérieur de la Communauté française sanctionnant un grade académique, soit d'un diplôme délivré par une institution universitaire ou un établissement organisant l'enseignement supérieur de plein exercice en vertu d'une législation antérieure (3);
  • soit d'un diplôme d'enseignement supérieur délivré par un établissement d'enseignement de promotion sociale (4);
  • soit d'une attestation de succès à un des examens d'admission organisés par les établissements d'enseignement supérieur ou par un jury de la Communauté française ; cette attestation donne accès aux études des secteurs, des domaines ou des cursus qu'elle indique;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études similaire à ceux mentionnés aux littéras précédents délivré par la Communauté flamande, par la Communauté germanophone ou par l'Ecole royale militaire;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés aux littéras précédents (1) à (4);
  • soit du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (DAES) conféré par le jury de la Communauté française ;
  • soit d'une décision, prise par le Gouvernement de la Communauté française de Belgique, attestant de l'équivalence du niveau d'études réalisées à l'étranger à un niveau d'études sanctionnées par l'octroi d'un grade académique de la Communauté française.

Sous certaines conditions, l’étudiant peut obtenir une réduction de la charge d’enseignement (jusqu’à 120 crédits maximum).

Pour plus d’informations, il y a lieu de prendre contact avec le service des inscriptions.

 

Jury

Yves Poumay (Président du jury)
Olivier De Backer (Secrétaire du jury)
Yves Poumay (Président du bloc des 60 premiers crédits)
Olivier De Backer (Secrétaire du bloc des 60 premiers crédits)