Formation 2018-2019

Bachelier en sciences biomédicales

 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123
 Th.+Ex.Crédits/Bloc
123

Sciences de base

  
SMATB105 Mathématique - Partim Biomed30h+15h3
SCHIB111Chimie générale - partim pharma-biomedWouters Johan50h+15h6
SCHIB112Chimie générale des solutionsSnauwaert Philippe25h+10h3
SPHYB161Physique des sciences de la vie I : mécaniqueLucas Stéphane, Gregoire Chantal (suppléant)45h+22.5h6
SPHYB162Physique des sciences de la vie II : électricité, magnétisme et nucléaireLouette Pierre40h+12.5h5
SPHYB163Physique des sciences de la vie III : ondes, son, optiqueLouette Pierre20h+10h3
SCHIB114Approche pratique de la chimieLanners Steve, Snauwaert Philippe, Wouters Johan0h+30h3
MCHIB107Chimie organiqueLanners Steve45h+20h7
MMEDB283Introduction aux statistiques médicalesBIHIN Benoît, Depiereux Eric24h+15h4

Sciences biomédicales

  
MBIMB304Initiation à la recherche bibliographique et à la présentation critiques de ses résultats.Canon Caroline, Jadot Michel5
MBIMB307Pathobiologie cellulaire Hamer Isabelle20h3

Approche morphologique

  
MMEDB112Anatomie Biomédicale IGarin Pierre15h2
SVETB112CytologieBoonen Marielle20h2
MMEDB152Histologie IPoumay Yves, Nicaise Charles (suppléant)25h+30h3
MMEDB203Histologie IINicaise Charles45h+20h5
MMEDB213Anatomie Biomédicale II Garin Pierre30h3
MMEDB253Embryologie Maystadt Isabelle30h3

Approche fonctionnelle

  
SBIOB151Biologie généraleMessiaen Johan35h4
SBIOB152Approche pratique de la biologie généraleMessiaen Johan0h+22h2
SBIOB153Biologie des organismesRaes Martine35h4
SBIOB154Application pratique de la biologie des organismesRaes Martine0h+20h2
MBIMB201Génétique moléculaire et génomiqueDe Backer Olivier30h+30h4
MMEDB222Physiologie généraleCaron Nathalie36h+20h6
MBIMB252GénétiqueDe Backer Olivier, Maystadt Isabelle50h+20h7
MMEDB205Immunologie généraleGraux Carlos30h4
MBIOB262Microbiologie généraleLambert de Rouvroit Catherine15h2
MMEDB272Psychologie généraleDesseilles Martin30h3
MPHAB202Biochimie générale 45h6
MPHAB203Biochimie expérimentale0h+30h2
MMEDB356Pathologie générale y compris introduction à l'imagerie médicale - PartimGourdin Maximilien, NISOLLE Jean-François30h+15h4
MMEDB308ImmunopathologieGraux Carlos15h2
MPHAB306Biochimie humaineDogne Jean-Michel60h6
MBIOB361Microbiologie médicaleTre-hardy Marie30h+12h4
MMEDB331Physiologie humaineCaron Nathalie60h+15h6
MBIMB302Croissance, différenciation et mort cellulairesMichiels Carine, Poumay Yves, Arnould Thierry (suppléant)30h3
MBIMB300NeurosciencesDe Backer Olivier, Desseilles Martin45h4

Perspectives thérapeutiques

  
MBIMB305Introduction au développement cliniqueGeysels Yves15h2
MBIMB306Thérapie innovante : les dispositifs médicauxNolens Grégory20h+5h3
SMEDM111Diagnostic moléculaireHilbert Pascale22h3
MMEDB334Eléments de pharmacologie généraleGillet Jean-Pierre24h+8h4

Approche technologique

  
MMEDB211Analyse instrumentale biomédicale et radioprotectionArnould Thierry, HEUSKIN Anne-Catherine, NISOLLE Jean-François24h2
MMEDB252Ateliers en méthodologie fondamentale tissulaire et cellulaire y compris méthodes alternatives à l'expérimentation animaleLambert de Rouvroit Catherine25h+45h4
SMEDM113Organismes modèles et développementHermand Damien22h2
MBIMB301Ultracentrifugation Boonen Marielle15h+5h2
MMEDB210Epidémiologie médicale18h+10h2

Sciences humaines

  
MSPSB142Philosophie de la biomédecineLeyens Stéphane, LUCA Maurice (suppléant)20h+15h3
MSPSB140Sciences religieusesDelhez Charles30h3
MBIMB303BioéthiqueRavez Laurent20h2

Langue

  
MELVB104AnglaisDuchâteau Claire30h2
MELVB204AnglaisZimmer Carole30h2
MELVB300Anglais et communicationZimmer Carole30h3

Profil d'enseignement

 

 

Finalités et objectifs

Au terme de la formation de bachelier en sciences biomédicales à l’UNamur, l’étudiant sera capable de :

  • maitriser les éléments de biologie, anatomie, chimie et physique, indispensables à sa connaissance interdisciplinaire de l’être humain ;
  • appréhender une pathologie humaine par une approche biologique systémique ;
  • résoudre une situation physiopathologique de l’être humain en veillant à maintenir sa réflexion quant à la pertinence de la démarche scientifique et à exploiter les techniques de base associées à la recherche biomédicale.

Par ailleurs, il aura appris à :

  • faire preuve d’autonomie et d’esprit critique ;
  • maitriser l’aspect scientifique de la maladie ;
  • contribuer aux progrès de la médecine ;
  • participer à l’amélioration de la santé ;
  • analyser les questions concrètes avec rigueur ;
  • maitriser l’utilisation des appareils d’analyse et de mesure ;
  • développer sa connaissance de l’anglais scientifique et de son vocabulaire spécifique ;
  • participer à la recherche de nouvelles voies diagnostiques, thérapeutiques et de prévention.

Description

Pendant le bachelier, l’étudiant apprend à maitriser les bases de la physique, de la chimie et de la biologie pour comprendre le fonctionnement de l’être humain dans les conditions normales et pathologiques.

Il approfondit également la description de l’organisme et de son fonctionnement (anatomie, histologie, cytologie, biochimie et physiologie) et aborde les notions qui lui permettent de comprendre l’origine et le développement des maladies (génétique, pharmacologie générale).

Méthodes d'enseignement

Les notions scientifiques sont reprises à leur point de départ, mais l’exposé est assez rapide sur les notions qui font partie du programme de l’enseignement secondaire. Théorie, séminaires, travaux pratiques, séances d’exercices et laboratoires, tout est mis en œuvre pour assurer la maitrise des concepts.

Organisés en petits groupes, les travaux pratiques et séances d’exercices font découvrir à l’étudiant les techniques propres à chaque discipline. Il apprend à utiliser les appareils, à faire les mesures puis à les interpréter. Il observe ainsi, expérimentalement, certaines lois ou cer­tains phénomènes exposés dans les enseignements théoriques. Il apprend à reconnaitre et à représenter les cellules ou organismes observés au microscope optique, mais aussi à les reconstituer dans l’espace.

Des moyens importants sont consacrés à son initiation à la pratique microscopique : collection de coupes microscopiques de prélèvements humains, microscopes binoculaires, micrographies électroniques, système d’apprentissage multimédia…

Finalement, l’étudiant apprend à porter un regard critique sur la discipline médicale occidentale et à parcourir, à l’aide d’outils anthropologiques, d’autres médecines du monde.

Méthodes d'évaluation

  • En bloc 1

En bloc 1, des évaluations formatives sont organisées début novembre dans certaines matières. Les enseignants corrigent les copies, les commentent et organisent des séances de correction collectives. Ces tests n’interviennent pas dans les notes qui seront attribuées en fin d’année. Il s’agit uniquement d’un outil de formation pour que l’étudiant puisse se rendre compte du niveau d’exigence des enseignants et juger de l’efficacité de son travail et de son aptitude à gérer une situation d’examen.

En janvier, l’étudiant de bloc 1 présente les examens sur les matières enseignées lors du 1er quadrimestre. En cas d’échec, le résultat obtenu n’est pas pris en compte et l’étudiant pourra encore présenter l’examen concerné en juin et en août-septembre.

  • Au-delà du bloc 1

Au-delà du bloc 1, l’étudiant adapte plus efficacement son effort à la nature et à l’importance de chacune des matières du programme. Il ne subit plus d’interrogations régulières, sinon dans le cadre des travaux dirigés, et il présente en janvier un examen sur chacune des UE suivies. La note obtenue en janvier est définitive et retenue pour la première session d’examens.

Aides à la réussite

L’Université de Namur (UNamur) souhaite faciliter la transition entre l’enseignement secondaire et l’université. Différents dispositifs pédagogiques sont mis en place pour aider l’étudiant au cours de ses études.

  • Passeport pour le bac

En début de bloc 1, l’étudiant est invité à répondre à un questionnaire appelé « Passeport » qui lui permet de se situer par rapport aux attentes des enseignants et par rapport aux autres étudiants. Sur base des résultats, l’étudiant peut bénéficier de séances de correction et de renforcement des prérequis. Ces « passeports » sont réalisés à partir d’une recherche menée au départ de l’Université de Namur pour cerner les « prérequis » nécessaires lors de l’entrée à l’université, c’est-à-dire les aptitudes apprises dans le secondaire auxquelles les unités d’enseignement de bloc 1 font appel.

  • Séminaire de méthodologie du travail étudiant

Dès le début du bloc 1, l’étudiant doit se familiariser avec de nouvelles techniques d’apprentissage : prendre des notes exhaustives d’exposés denses, gérer son temps de travail en se fixant ses propres échéances intermédiaires, mémoriser des quantités de matières plus importantes que dans le secondaire et donc les résumer et les synthétiser. Il doit assurer sa compréhension des textes liés aux différentes matières et se familiariser à un type de communication propre à l’université. Disposer de stratégies efficaces dans ces domaines constitue un atout majeur pour réussir une première année.

Un séminaire de 5 séances de méthodologie vise à préparer l’étudiant à ces nouvelles techniques d’apprentissage.

Par ailleurs, le Service de Pédagogie Universitaire de l’UNamur répond à toute demande d’aide méthodologique et peut assurer un suivi individuel tout au long de l’année.

  • Remédiation

Dès la première semaine de cours et pendant tout le bloc 1, des séances de remédiation sont organisées et intégrées à la formation : c’est l’opération « Tremplin ».

Les délégués de cours relayent auprès des enseignants les difficultés rencontrées par les étudiants. Des séances de remédiation et d’exercices sont alors proposées pour les contenus des UE moins bien compris par les étudiants. Concrètement, chaque mercredi, une partie de la mati­née est consacrée à la révision des principales matières scientifiques et à la méthodologie du travail universitaire.

Conditions d'admission

Peuvent être admis aux études de bachelier, les titulaires d’un des titres suivants :

  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré à partir de l'année scolaire 1993-1994 par un établissement d'enseignement secondaire de plein exercice ou de promotion sociale de la Communauté française ainsi que les titulaires du même certificat délivré, à partir de l'année civile 1994, par le jury de la Communauté française (1);
  • soit du certificat d'enseignement secondaire supérieur délivré au plus tard à l'issue de l'année scolaire 1992-1993 accompagné du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (2);
  • soit d'un diplôme délivré par un établissement d'enseignement supérieur de la Communauté française sanctionnant un grade académique, soit d'un diplôme délivré par une institution universitaire ou un établissement organisant l'enseignement supérieur de plein exercice en vertu d'une législation antérieure (3) ;
  • soit d'un diplôme d'enseignement supérieur délivré par un établissement d'enseignement de promotion sociale (4);
  • soit d'une attestation de succès à un des examens d'admission organisés par les établissements d'enseignement supérieur ou par un jury de la Communauté française ; cette attestation donne accès aux études des secteurs, des domaines ou des cursus qu'elle indique ;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études similaire à ceux mentionnés aux littéras précédents délivré par la Communauté flamande, par la Communauté germanophone ou par l'Ecole royale militaire ;
  • soit d'un diplôme, titre ou certificat d'études étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés aux littéras précédents (1) à (4) ;
  • soit du diplôme d'aptitude à accéder à l'enseignement supérieur (DAES) conféré par le jury de la Communauté française ;
  • soit d'une décision, prise par le Gouvernement de la Communauté française de Belgique, attestant de l'équivalence du niveau d'études réalisées à l'étranger à un niveau d'études sanctionnées par l'octroi d'un grade académique de la Communauté française.

Sous certaines conditions, l’étudiant peut obtenir une réduction de la charge d’enseignement (jusqu’à 120 crédits maximum).

Pour plus d’informations, il y a lieu de prendre contact avec le service des inscriptions.

 

Jury

Yves Poumay (Président du jury)
Olivier De Backer (Secrétaire du jury)
Yves Poumay (Président du bloc des 60 premiers crédits)
Olivier De Backer (Secrétaire du bloc des 60 premiers crédits)