Formation 2020-2021

Master 120 en smart rurality, à finalité spécialisée en nouvelles agricultures et circuits courts

 Th.+Ex.Crédits/Bloc
12
 Th.+Ex.Crédits/Bloc
12

UE obligatoires

  
SSPSM101Sciences, éthique et développementHespel Bertrand22.5h+7.5h3
SSMRM101Introduction à la ruralitéDENDONCKER Nicolas, Schmitz Serge30h+45h6
SSMRM102Changement global et anthropocèneDENDONCKER Nicolas15h+20h3
SSMRM103Systèmes socio-écologiques et théorie de la complexitéDENDONCKER Nicolas15h+20h3
SSMRM104Introduction à la théorie et gestion des transitions socio-écologiquesDENDONCKER Nicolas, Maréchal Kevin, Stassart Pierre20h+23h3
SSMRM201Projet de développement rural (projet collectif)DENDONCKER Nicolas10
SSMRM202MémoireDENDONCKER Nicolas20

UE au choix

L'étudiant choisit 12 crédits parmi les UE proposées, en fonction de son diplôme de premier cycle.

  
SSPSB309EthiqueLeyens Stéphane, Laurent Nathanaël (suppléant)15h2
DROIB330Droit de l'environnement et du développement durableThunis Xavier30h3
SGOGB201Introduction aux systèmes d'informations géographiquesLinard Catherine15h+20h4
SGOGB203Géographie économique - partimHenry Sabine, DUJARDIN Sébastien (suppléant)30h3
SGOGB305Population et environnement dans les pays du SudHenry Sabine30h3
SGOGB304Analyse géographique d'espaces ruraux et urbainsDENDONCKER Nicolas, Linard Catherine (suppléant)30h4
ECON2248-1Economie environnementale [ULiège]18h2
BIOD0001-3Gestion de la biodiversité [ULiège]18h+6h2
ENVT2049-2Introduction à l'évaluation environnementale [ULiège]12h+12h2
ENVT3050-1Quantification des services écosystémiques [ULiège]10h+14h2
LBIR1334Introduction aux sciences forestières [UCLouvain]22.5h+15h3
LBIR1351Introduction à l'analyse des systèmes [UCLouvain]10h+20h3
LBIR1336BSciences du sol et excursions intégrées - partim B [UCLouvain]22.5h+30h3
LBIR1230Introduction à l'ingénierie de la biosphère [UCLouvain]60h5

Stage et UE thématiques

L'étudiant choisit une des deux thématiques proposées.

  

Gestion des milieux naturels et paysage

  
SOCI2234-1Construction des politiques publiques [ULiège]18h3
ECON2247-1Politique agricole [ULiège]9h+9h3
DROI0967-1Droit rural [ULiège]18h3
SSMRM105StageDENDONCKER Nicolas15
AGRO0001-1Fondement d'agriculture [ULiège]20h+4h3
PAYS0006-2Concepts d'écologie du paysage [ULiège]12h+12h3

Eléments de bioingénierie et géographie

L’inscription de LGEO2170 – Terrain I en géographie/LGEO2270 - Terrain II en géographie au programme annuel de l'étudiant est soumise à l’approbation du Jury qui autorisera l’accès à cette UE après vérification de l’acquisition des prérequis nécessaires par l’étudiant.

Dans le cas contraire, une UE plus en adéquation avec le profil de l’étudiant lui sera proposée.

  
LGEO2170Terrain I en géographie [UCLouvain]60h+30h5
SSMRM106StageDENDONCKER Nicolas15
LBIRA2104Decision tools and farm management [UCLouvain]45h+7.5h6
LBRAI2217Prairies et parcours [UCLouvain]22.5h+15h4
LGEO2270Terrain II en géographie [UCLouvain]60h+30h5

Finalité spécialisée

  
VEGE0037-1Systèmes innovants de production végétale [ULiège]34h+19h6
PAYS0014-1Ingénierie écologique [ULiège]19h+38h6
PAYS0013-1Plante et ville [ULiège]32h+22h6
ENVT2052-1Incidences environnementales : concepts et méthodologie [ULiège]12h+24h3
ECON2300-1Analyse des marchés et filières [ULiège]81h9
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

UE obligatoires

   
SSPSM101Sciences, éthique et développementHespel Bertrand322.5 - 7.5
SSMRM101Introduction à la ruralitéDENDONCKER Nicolas, Schmitz Serge630 - 45
SSMRM102Changement global et anthropocèneDENDONCKER Nicolas315 - 20
SSMRM103Systèmes socio-écologiques et théorie de la complexitéDENDONCKER Nicolas315 - 20
SSMRM104Introduction à la théorie et gestion des transitions socio-écologiquesDENDONCKER Nicolas, Maréchal Kevin, Stassart Pierre320 - 23

UE au choix

L'étudiant choisit 12 crédits parmi les UE proposées, en fonction de son diplôme de premier cycle.

   
SSPSB309EthiqueLeyens Stéphane, Laurent Nathanaël (suppléant)215 - 0
DROIB330Droit de l'environnement et du développement durableThunis Xavier330 - 0
SGOGB201Introduction aux systèmes d'informations géographiquesLinard Catherine415 - 20
SGOGB203Géographie économique - partimHenry Sabine, DUJARDIN Sébastien (suppléant)330 - 0
SGOGB305Population et environnement dans les pays du SudHenry Sabine330 - 0
SGOGB304Analyse géographique d'espaces ruraux et urbainsDENDONCKER Nicolas, Linard Catherine (suppléant)430 - 0
ECON2248-1Economie environnementale [ULiège]218 - 0
BIOD0001-3Gestion de la biodiversité [ULiège]218 - 6
ENVT2049-2Introduction à l'évaluation environnementale [ULiège]212 - 12
ENVT3050-1Quantification des services écosystémiques [ULiège]210 - 14
LBIR1334Introduction aux sciences forestières [UCLouvain]322.5 - 15
LBIR1351Introduction à l'analyse des systèmes [UCLouvain]310 - 20
LBIR1336BSciences du sol et excursions intégrées - partim B [UCLouvain]322.5 - 30
LBIR1230Introduction à l'ingénierie de la biosphère [UCLouvain]560 - 0

Stage et UE thématiques

L'étudiant choisit une des deux thématiques proposées.

   

Gestion des milieux naturels et paysage

   
SOCI2234-1Construction des politiques publiques [ULiège]318 - 0
ECON2247-1Politique agricole [ULiège]39 - 9
DROI0967-1Droit rural [ULiège]318 - 0
SSMRM105StageDENDONCKER Nicolas15
AGRO0001-1Fondement d'agriculture [ULiège]320 - 4
PAYS0006-2Concepts d'écologie du paysage [ULiège]312 - 12

Eléments de bioingénierie et géographie

L’inscription de LGEO2170 – Terrain I en géographie/LGEO2270 - Terrain II en géographie au programme annuel de l'étudiant est soumise à l’approbation du Jury qui autorisera l’accès à cette UE après vérification de l’acquisition des prérequis nécessaires par l’étudiant.

Dans le cas contraire, une UE plus en adéquation avec le profil de l’étudiant lui sera proposée.

   
LGEO2170Terrain I en géographie [UCLouvain]560 - 30
SSMRM106StageDENDONCKER Nicolas15
LBIRA2104Decision tools and farm management [UCLouvain]645 - 7.5
LBRAI2217Prairies et parcours [UCLouvain]422.5 - 15
LGEO2270Terrain II en géographie [UCLouvain]560 - 30
 CréditsHeures/Quadrimestre
12
CréditsHeures/Quadrimestre
12

UE obligatoires

   
SSMRM201Projet de développement rural (projet collectif)DENDONCKER Nicolas10
SSMRM202MémoireDENDONCKER Nicolas20

Finalité spécialisée

   
VEGE0037-1Systèmes innovants de production végétale [ULiège]634 - 19
PAYS0014-1Ingénierie écologique [ULiège]619 - 38
PAYS0013-1Plante et ville [ULiège]632 - 22
ENVT2052-1Incidences environnementales : concepts et méthodologie [ULiège]312 - 24
ECON2300-1Analyse des marchés et filières [ULiège]981 - 0

Finalités et objectifs

Au terme du master en Smart Rurality à finalité spécialisée en nouvelles agricultures et circuits courts, les étudiant·es seront capables d’analyser, de gérer et de concevoir, en collaboration avec une multitude d’acteurs, les zones rurales en mutation pour favoriser le bien-être des citoyen·nes et la durabilité économique, sociale et environnementale.

Plus précisément, au terme de la formation, les étudiant·es auront la capacité de :

  • cerner un problème complexe aux implications scientifiques, sociétales et humaines ;
  • identifier et comprendre les démarches disciplinaires individuellement concernées par ce problème ;
  • communiquer avec les spécialistes disciplinaires et les actrices et acteurs de la société civile ;
  • utiliser et concevoir des outils d’acquisition, de modélisation et de traitement des données pour développer des innovations qui soutiendront les processus participatifs ;
  • construire des compromis dans une vision cohérente et dans une perspective d’action ;
  • maîtriser les connaissances nécessaires au développement de filières agricoles innovantes, pourvoyeuses de biens et services respectueux de l’environnement en vue d’une commercialisation locale.

Description

En parallèle avec le concept de Smart City, de plus en plus utilisé pour penser la ville de demain, la Smart Rurality se réfère à un développement (analyse, gestion, conception) des zones rurales en mutation, s’appuyant sur les innovations sociales (y compris une réflexion sur la place des technologies de l’information et de la communication) pour redéfinir la ruralité en favorisant le bien-être des citoyen·nes et la durabilité économique et environnementale par une gestion multifonctionnelle de l’espace et une prise en compte des enjeux climatiques et environnementaux.

La « ruralité intelligente » a par définition un caractère multidimensionnel en termes d’actrices et d’acteurs, de cibles et de technologies. Elle est indispensable pour assurer la cohésion sociale et économique de ces territoires dans une perspective de transition.

Le master en Smart Rurality, unique en Fédération Wallonie-Bruxelles, s’appuie sur l’expertise scientifique de trois universités : l’Université de Namur, l’Université catholique de Louvain et Gembloux Agro-Bio Tech – Université de Liège.

Il s’adresse aux étudiant·es qui souhaitent se spécialiser dans le développement territorial durable et qui sont capables d’adopter une démarche transversale et interdisciplinaire.

Le développement territorial durable se base sur l’innovation économique, sociale et environnementale pour répondre aux nouveaux besoins des collectivités, des entreprises et des citoyen·nes. Il prône une gouvernance participative et une utilisation efficiente et intégrée des moyens modernes de communication. Les investissements visent un développement économique durable, reposant sur une gestion avisée des ressources naturelles, au service de la qualité de vie de l’ensemble des citoyen·nes.

La structure du programme comprend :

  1. le cœur de la formation

Ces cinq UE obligatoires et interconnectées, enseignées en intégralité à l’UNamur, s’articulent autour de la question de la transition territoriale en milieu rural. Elles présentent les spécificités du monde rural, les interdépendances ville-campagne, les contextes wallon et européen, les grands enjeux du développement rural, avec des interventions extérieures. Elles traitent les questions de l’anthropocène, les limites de la planète et les grands enjeux environnementaux du 21e siècle, le tout dans une perspective systémique n’ignorant pas la complexité.

Ces matières sont abordées avec une connotation prospective et une orientation développement durable. Les méthodes de pédagogie actives, confrontant les étudiant·es à des problématiques réelles, sont privilégiées. La formation débute par un terrain résidentiel dans un écosystème rural coopératif afin d’ancrer les propos théoriques sur une initiative concrète. Par ailleurs, plusieurs terrains sont organisés durant le premier module.

Une réflexion éthique, commune à tous les masters en sciences de l’UNamur, y est associée.

  1. un portfolio d’UE au choix

Les étudiant·es du master en Smart Rurality proviennent de bacheliers très différents.

Pour renforcer leur formation de bachelier dans les domaines nécessaires à la bonne poursuite de leur programme, les étudiant·es choisissent, durant le premier quadrimestre, des UE de bachelier d’autres sections sur le site de l’UNamur, de l’UCLouvain ou de l’ULiège.

  1. un stage et des UE thématiques

Les étudiant·es sélectionnent 18 crédits dans la thématique de leur choix :

  • Gestion des milieux naturels et paysage : les UE de cette thématique sont enseignées à l’ULiège sur le campus de Gembloux Agro-Bio Tech.
  • Éléments de bioingénierie et géographie : les UE de cette thématique sont enseignées à l’UCLouvain sur le campus de Louvain-la-Neuve.

Ces UE sont enseignées au second quadrimestre et donnent une importance particulière au travail de terrain.

Les étudiantes et étudiants qui sélectionnent la thématique « gestion des milieux naturels et paysage » réalisent un stage de 6 semaines à temps plein. S’ils choisissent la thématique « éléments de bioingénierie et géographie », ils réalisent un stage de 13 semaines à temps partiel.

Grâce à la réputation et aux recherches appréciées des sections organisatrices du master (bio-ingénieur et géographie), les universités bénéficient d’un large réseau de contacts dans des firmes, organismes, administrations, organisations locales et citoyennes... qui proposent des stages intéressants et variés aux étudiant·es.

  1. un projet de développement rural

Les étudiantes et étudiants développent des compétences de travail en équipe essentielles dans le monde professionnel de demain. Ils mettent leurs compétences au service d’un projet réel de développement rural, co-encadré par plusieurs actrices et acteurs de la ruralité.

  1. un mémoire

Les étudiant·es réalisent un mémoire interdisciplinaire basé sur les recherches des enseignant·es partenaires du cursus. Les enseignant·es, les promotrices et les promoteurs mettent un point d’honneur à la qualité de l’encadrement des étudiant·es dans ce type d’activités.

 

La finalité spécialisée permet aux étudiant·es de se spécialiser dans une des orientations de recherche, à la fois appliquée et fondamentale, des différents sites.

Ce sera l’occasion pour les étudiant·es de colorer leur master, de le centrer sur un ou deux aspects particuliers, et d’y être guidé·es par les meilleur·es spécialistes de notre région, sans clivage d’université.

La finalité spécialisée en nouvelles agricultures et circuits courts, enseignée sur le campus de Gembloux Agro-Bio Tech – ULiège, met particulièrement l’accent sur les pratiques agricoles associées aux milieux urbains et périurbains. Elle décrit de manière approfondie les bénéfices apportés par ce type d’activités dans une perspective de développement durable (description détaillée des bénéfices au niveau de trois piliers que sont le social, l’écologie et l’économie).

L’enseignement est notamment centré sur

  • l’analyse du secteur agricole et des facteurs de production qu’il mobilise ;
  • les principes de gestion appliqués aux entreprises agricoles ;
  • l’analyse des filières agro-industrielles.

La finalité présente également le système d’évaluation des incidences environnementales de projets et de plans : son rôle, ses procédures, ses acteurs, ses références légales.

L’impact environnemental des circuits courts est approfondi dans une perspective de durabilité des filières.

Méthodes d'enseignement

Parce que le développement de nouvelles ruralités nécessite la résolution de problèmes complexes, le master en Smart Rurality mobilise une grande variété de méthodes d’enseignement.

Elles visent à l’acquisition de savoirs, de savoir-être et de savoir-faire propres à un travail en équipe interdisciplinaire.

Les méthodes de pédagogie actives sont privilégiées : classes inversées, sorties sur le terrain, jeux-cadres, études de cas… Ces méthodes permettent une plus grande implication des étudiant·es et une meilleure acquisition des compétences et sont complétées par des synthèses réalisées par les professeur·es, basées sur les travaux des étudiant·es.

De nombreuses et nombreux intervenants extérieurs de renom sont également invités à venir partager leurs connaissances de la ruralité sous forme de conférences-débats.

Méthodes d'évaluation

Examens écrits ou oraux, rapports individuels ou de groupe, défenses orales de résultats scientifiques devant un jury, séance poster, stage... plusieurs modes d’évaluation coexistent pour la formation de master 120 en Smart Rurality.

Les modalités précises d’évaluation de chaque unité d’enseignement peuvent être consultées sur les fiches d’information de ces dernières.

Conditions d'admission

ACCÈS DIRECT

  • bachelier en sciences géographiques, sciences géologiques, sciences biologiques, sciences de l'ingénieur orientation bioingénieur.

ACCÈS moyennant un COMPLÉMENT DE 30 À 60 CRÉDITS

  • bachelier en sciences agronomiques.

ACCÈS moyennant un COMPLÉMENT DE 45 À 60 CRÉDITS

  • bachelier (type court) en agronomie orientation agro-industries et biotechnologies, agronomie des régions chaudes, environnement, forêt et nature, techniques et gestion agricoles, techniques et gestion horticoles, technologie animalière.

ACCÈS SUR DOSSIER

  • autre diplômé de l'enseignement supérieur de la Communauté française de Belgique;
  • diplômé de l'enseignement supérieur hors Communauté française de Belgique;
  • sur base de VAE (valorisation des acquis de l'expérience).

Pour les admissions au master, il y a lieu de prendre contact avec le service des inscriptions.

Jury

Nicolas DENDONCKER (Secrétaire du jury)