Cours 2019-2020

Chimie inorganique [SCHIB305]

  • 5 crédits
  • 37.5h+15h
  • 2e quadrimestre
Langue d'enseignement: Français
Enseignant: Su Bao Lian

Acquis d'apprentissage

Etude de plus d'une centaine d'éléments et de leurs combinaisons. Etude des relations entre les tendances de la réactivité, de la structure et des propriétés des éléments et de leurs composés et leur place dans le tableau périodique. Conception de bases (théoriques, structurales) pour la formation et l'amélioration des matériaux modernes comme les catalyseurs, les semi-conducteurs, les fibres optiques, les dispositifs d'optique non linéaire, les supra conducteurs et les matériaux céramiques

Contenu

La chimie inorganique constitue un vaste et important domaine qui s'étend de la nature et de la structure des minéraux à l'intervention des métaux dans les structures biologiques en passant par la conception de matériaux nouveaux aux propriétés diverses. Les composés ioniques vont des solides ioniques qu'on peut décrire simplement avec le modèle électrostatique, aux composés covalents et aux métaux, dont la meilleure description utilise des modèles mécaniques quantiques. Pour la rationalisation et l'interprétation de la plupart des propriétés inorganiques, les modèles qualitifs fondés sur la mécanique quantique, comme les propriétés des orbitales atomiques et leur utilisation dans la formation des orbitales moléculaires.

Table des matières

1, Introduction Historique Une stupéfiante diversité Représentation Rencontre des pôles classiques de la chimie 

2, Chimie de l'état solide. Défauts des cristaux Conductivité des solides ioniques Solides covalents Semi-conducteurs intrinsèques et photo semi-conducteur Semi-conducteur extrinsèque Applications des semi-conducteurs Matériaux solides à liaisons polaires Solides mono-, bi- et tri-dimensionnels Supraconducteurs Synthèse des solides inorganiques

3, La chimie de coordination: liaisons, spectres et magnétisme Introduction: un duo d'adversaires: Werner et Jorgensen Nomenclature La liaison dans les composés de coordination La théorie de la liaison de valence La théorie du champ cristallin La théorie des orbitales moléculaires Les spectres électroniques des complexes Les propriétés magnétiques des complexes

4, La chimie de coordination: structure: La coordinence 1 à 8 Les coordinences plus élevées Quelques généralisations à propos des coordinences L'isomérie d'enchaînement Les autres types d'isomérie L'effet chélate

5, La chimie de coordination : réaction. Cinétique et mécanismes

6, La chimie descriptive des métaux

7, La chimie organométallique

8, La chimie inorganique des systèmes biologiques


Méthodes d'enseignement

Présentation orale avec l'aide du vidéoprojecteur, de transparents et du tableau L'introduction d'une nouvelle notion ou d'une nouvelle théorie débute souvent par la présentation d'un problème, d'un phénomène rencontré ou d'une observation dans la nature ou dans le quotidien. Cette présentation susciterait la réflexion des étudiants.

Mode d'évaluation

L'examen se divise en deux parties : La partie écrite (2h) : l'étudiant reçoit quatre questions sur différents chapitres du cours sous forme de problèmes numériques à résoudre et d'observations expérimentales à expliquer. Ces questions nécessitent donc l'intervention de nombreux concepts évoqués dans la matière enseignée. Cette partie de l'examen a pour objectif principal d'évaluer l'étendue des connaissances acquises et la capacité à utiliser l'ensemble des concepts pour résoudre des questions complexes. La partie orale (durée variable mais n'excédant pas 25 min) : des questions précises ou globales survolant toute la matière sont posées. L'examen oral a pour objectif de sonder chaque étudiant sur sa réflexion, son niveau de connaissance de la matière enseignée.

Sources, références et supports éventuels

Chimie Inorganique, Huheey, Keiter, De Boeck,

Chimie Inorganique, Gary Wulfsbey, Dunod,

Chimie Inorganique, Shriver, Alkins, De Boeck,

Concise Inorganic Chemistry, J. D. Lee, Blackwell Science,

Physico-chimie Inorganique, Sidney F. A. Kettle, De Boeck,

Inorganic Chemistry, James E. House, Academic Press

 

Langue d'enseignement

Français

Lieu de l'activité

NAMUR

Faculté organisatrice

Faculté des sciences
Rue de Bruxelles, 61
5000 NAMUR

Cycle

Etudes de 1er cycle