Cours 2021-2022

Questions de politique belge [EPOLB364]

  • 5 crédits
  • 30h+15h
  • 1er quadrimestre
Langue d'enseignement: Français
Enseignant: Dodeigne Jérémy

Acquis d'apprentissage

À la fin de ce cours, les étudiants seront capables d’identifier, analyser et expliquer les transformations de la vie politique belge contemporaine parmi lesquelles :

 

  1. Évolutions du comportement de vote des électeurs ;
  2. Mutations des systèmes de partis ;
  3. Dynamiques de formations des gouvernements régionaux et fédéraux;
  4. Conséquences des évolution institutionnelles sur les modes de décision ;
  5. Transformations et évolutions des modes de gouvernance démocratique.

Objectifs

Ce cours vise à fournir aux étudiants les outils analytiques fondamentaux pour leur permettre d’analyser les enjeux majeurs de la vie politique belge. La première partie du cours introduit les étudiants aux théories, concepts et indicateurs nécessaires pour appréhender les transformations de la vie politique belge contemporaine. Dans la seconde partie du cours, les étudiants appliquent ces concepts et théories à des études de cas aux niveaux local, régional, national et/ou européen. Les thèmes sont décidés en début d’année académique et une attention particulière est donné à la récolte et l’analyse de données – en coordination et appui de l’équipe pédagogique.

Contenu

1ère Partie : Théories, Concepts et Outils d’analyse de la vie politique belge

Pour l’année académique 2021-2022, le thème abordé est « Évolutions et transformations du système de partis en Wallonie et en Flandre (1999-2019) ». Les théories abordent les raisons du désalignement des électeurs et les mutations des systèmes de parties dans les démocraties occidentales ; les concepts et outils utilisés couvrent les concepts de volatilité électorale, fragmentation du système de partis, nombre effectif de partis et la nationalisation des scrutins.

 

2nde Partie : Cas d’étude – analyse des données quantitatives et qualitatives

Application des outils d’analyse sur les données électorales; Production des résultats ; Présentation orale intermédiaire ; Analyse et interprétation à l’aide d’interviews avec les acteurs politiques, documents de presses et articles scientifiques ; Production du travail final.

 

Description des exercices

Accompagnement de l'assistant pour améliorer les premières versions du travail.


Méthodes d'enseignement

La méthode d'enseignement combine la valeur ajoutée des séminaires (introduction et discussion des concepts et théories du thème choisi pour l’année académique) à de véritables études de cas réalisées par les étudiants (le cours repose donc fortement sur le principe de « learning by doing »). Les étudiants appliquent des concepts et des modèles théoriques à l'analyse empirique d’un cas d’étude (en coordination avec l’équipe pédagogique). Des réunions régulières sont organisées avec le l’équipe pédagogique pour le suivi du travail tout au long du semestre, avant la soumission finale. Par conséquent, l’organisation du cours repose en grande partie sur la participation régulière des étudiants et sur leur implication dans l’analyse de données empiriques quantitatives et qualitatives.

Mode d'évaluation

-Travail final collectif des étudiants (60%) : 6.000 mots (+- 10%), références comprises

-Participation durant les séminaires et les présentations orales intermédiaires (40%)

 

Sources, références et supports éventuels

Les sources sont présentées lors de la première séance de cours et disponible via WebCampus.

Langue d'enseignement

Français

Lieu de l'activité

NAMUR

Faculté organisatrice

Faculté des sciences économiques, sociales et de gestion
Rue de Bruxelles, 61
5000 NAMUR

Cycle

Etudes de 1er cycle