Cours 2020-2021

Entrepreneurship & Business Development [ELIEM401]

  • 5 crédits
  • 30h
  • 1er quadrimestre
Langue d'enseignement: Français
Enseignant: Castiaux Annick

Acquis d'apprentissage

Le cours vise à permettre à l'étudiant d'acquerir

- Une connaissance des grandes écoles de la littérature concernant l'entrepreneuriat

- La compréhension des contributions de l'entrepreneur à la société

- La compréhension et la capacité à mener un processus entrepreneurial

- Une vision critique des différentes caractéristiques généralement associées avec l'entrepreneuriat et les entrepreneurs

- L'ouverture à des formes alternatives d'entrepreneuriat

- Des compétences en recherche : écriture scientifque, analyse de contenus, gestion de projet et pensée critique.

Objectifs

Les objectifs du cours sont

- de donner aux étudiants la connaissances et les compétences fondamentales en matière d'entrepreneuriat, en utilisant l'angle des sciences de gestion, de l'économie et de la sociologie ; 

- d'accompagner les étudiants dans la construction d'un projet de recherche collectif mobilisant la théorie et les outils étudiés dans le cours.

Contenu

Le cours comprend trois parties principales. La première partie est dédiée à l'étude des différentes perspectives proposées par la littérature scientifique sur le sujet :

- Littérature à propos de l'entrepreneur, de ses traits de personnalité, de ses comportements, de ses compétences et de ses motivations ;

- Littérature concernant le context des processus entrepreneuriaux ;

- Méthodes et outils permettant de gérer ces processus eux-mêmes.

Dans la seconde partie, nous étudierons les différents types d'entrepreneurs, pour mieux comprendre comment un projet entrepreneurial porté par une personne s'insère dans un contexte, mais aussi afin d'ouvrir le champ vers des formes alternatives d'actions entrepreneuriales, comme l'entrepreneuriat social.

La troisième partie se focalisera sur le développement d'une nouvelle entreprise.

Des activités supplémentaires obligatoires seront aussi offertes aux étudiants : conférences, interventions d'orateurs invités, sessions de coaching du projet collectif. Si le cours devait être organisé partiellement ou totalement à distance, ces activités pourraient être remplacées en partie par des conférences Youtube. Une liste sera fournie par le professeur.

Table des matières

Table des matières

  1. Perspectives sur l'entrepreneuriat
  • L'entrepreneur : Traits, comportements, compétences, motivations
  • Les contextes
  • Les processus
  • Projet collaboratif : Définition de la méthodologie et construction d'une grille d'analyse pour analyser les films concernant l'entrepreneuriat
  1. Une variété de types d'entrepreneurs
  • Entrepreneuriat de nécessité ou d'opportunité
  • Entrepreneuriat technologique ; entrepreneuriat académique
  • Entrepreneuriat social
  • Intrapreneuriat
  • Projet collaboratif : mise à jour de la grille d'analyse avec les nouveaux concepts théoriques
  1. Créer et développer une entreprise : outils et méthodes
  • Reconnaitre et évaluer une opportunité
  • Créer un business model
  • Construire un business plan
  • Financer une nouvelle entreprise
  • Gérer la croissance d'une affaire
  • Projet collaboratif : utiliser les outils et méthodes pour analyser et mettre en oeuvre le projet

Activités supplémentaires (obligatoires)

Disciplines

Management
Progrès technologique
Economie de l'entreprise

Méthodes d'enseignement

Les modalités d'enseignement et d'évaluation des unités d'enseignement ont été rédigées en fonction de la situation à la rentrée académique 2020-2021. Cependant, ces modalités pourraient faire l'objet de modifications en fonction de l'évolution de la crise sanitaire liée à la covid-19. Les étudiants seront informés de toute modification de la situation générale (passage à l'enseignement à distance partiel ou complet) par les autorités de l'UNamur tandis que les modifications propres à chaque unité d'enseignement leur seront communiquées par les enseignants, via webcampus

Le cours combinera de l'eneignement ex cathedra et des travaux personnels ou de groupe. Des lectures seront demandées aux étudiants pour certaines sessions. Soit les lectures préparées permettront une discussion en classe, soit elles seront suivies d'un petit rapport fait par l'étudiant, selon que la session correspondante soit organisée en présentiel ou en distanciel. Pour certaines sessions, un protefeuille de lectures sera proposé aux étudiants qui devront l'analyser en groupe. Des sessions en petits groupes seront organisées (en classe ou à distance) sur base de cette préparation avec le professeur pour discuter de l'analyse faite par le groupe. 

Mode d'évaluation

Les modalités d'enseignement et d'évaluation des unités d'enseignement ont été rédigées en fonction de la situation à la rentrée académique 2020-2021. Cependant, ces modalités pourraient faire l'objet de modifications en fonction de l'évolution de la crise sanitaire liée à la covid-19. Les étudiants seront informés de toute modification de la situation générale (passage à l'enseignement à distance partiel ou complet) par les autorités de l'UNamur tandis que les modifications propres à chaque unité d'enseignement leur seront communiquées par les enseignants, via webcampus

  1. Participation au cours

Comme dit précédemment, les étudiants devront lire et analyser de la littérature. Leur participation dans les débats en classe et / ou leur production de rapports et analyses seront cotées. //2,5 points//

  1. Participation aux activités supplémentaires

Comme mentionné précédemment, les activités supplémentaires sont obligatoires. Les étudiants osnt supposés participer à au moins 3 conférences ou ateliers liés à l'entrepreneuriat durant le semestre. L'objectif de ces activités est d'ouvri l'esprit des étudiants à d'autres points de vue que celui du professeur. Les étudiants fourniront un petit rapport pour chacune de ces activités. Ces rapports seront cotés. L'absence d'un rapport sera cotée négativement (malus). //1,5 point ou, le cas échéant, jusque -1,5 points//

  1. Projet de groupe

Durant cette année académique, les étudiants sont infités à travailler en petits groupes sur l'analyse d'une oeuvre classique de la litérature à travers la lentille de l'entrepreneuriat. Un questionnaire standardisé sera utilisé par tous les groupes pour analyser l'oeuvre choisie. Une liste de livres intéressants sera fournie par le professeur. Les étudiants peuvent également proposer une oeuvre qui doit alors être validée par le professeur. Le livre peut peut appartenir à la litérature classique anglo-saxonne ou française. l'objectif de ce projet est de tester la théorie à la lumière d'une "réalité" telle que développée dans une oeuvre littéraire. Le projet devra aboutir à un article rédigé suivant un canevas fourni par le professeur, en respectant les standards de l'écriture scientifique, en particulier en ce qui concerne la bilbiogrpahie. Cette contribution écrite sera cotée avec une note commune à tous les membres du groupe. //10 points//

  1. Examen oral

Tous les étudiants devront présenter un examen oral individuel qui sera tenu soit en présentiel soit à distance, suivant les contraintes du moment. Cet examen oral sera basé sur un pitch de 3 minutes durant lequel l'étudiant présentera les éléments forts du travail de groupe, et sur une interaction de 10 minutes entre le professeur et l'étudiant, ayant pour objet les liens entre le travail de groupe et le cours.

Sources, références et supports éventuels

Acs, Z.J & D.B. Audretsch (Eds.) “Handbook of Entrepreneurship Research: An Interdisciplinary Survey and Introduction.” Springer-Verlag, 2011.

Anderson, A.R. and L. Warren (2011). The entrepreneur as hero and jester: enacting the entrepreneurial discourse. Small Business Journal Vol. 29(6), pp. 589-609.

Baum, J.R. (Ed.) “The Psychology of Entrepreneurship.” Psychology Press, 2012.

Block, J. & M. Wagner (2006). Necessity and Opportunity Entrepreneurs in Germany: Characteristics and Earnings Differentials. Munich Personal RPEc Archive Paper No. 610.

Goss, D. (2005). Schumpeter’s Legacy? Interaction and Emotions in the Sociology of Entrepreneurship. Entrepreneurship Theory and Practice, March 2005, pp. 205-218.

Hoang, H. & B. Antoncic (2003). Network-based research in entrepreneurship. A critical review. Journal of Business Venturing Vol. 18, pp. 165-187.

Ireland, R.D. & J.W. Webb (2007). A Cross-Disciplinary Exploration of Entrepreneurship Research. Journal of Management Vol. 33, pp. 891-927.

Lachapelle M. (2018). Business Model Design: Nespresso – Evolution of a $4 Billion Business Model for Coffee. Chartered Professional Accountants of Canada.

Laukkanen, M. (2003). Exploring academic entrepreneurship: drivers and

Mair, J., J. Robinson & K. Hockerts (Eds.) “Social Entrepreneurship.” Palgrave MacMillan, 2006.

Osterwalder, A. & Y. Pigneur. “Business Model Generation.” Wiley & Sons, 2014.

Perren, L. & P.L. Jennings (2005). Government Discourses on Entrepreneurship: Issues of Legitimization, Subjugation, and Power. Entrepreneurship Theory and Practice, March 2005, pp. 173-183.

Radu, M. & R. Redien-Collot (2008). The Social Representation of Entrepreneurs in the French Press: Desirable and Feasible Models? International Small Business Journal Vol. 26(3), pp. 259-298.

Reynolds, P.D. (1991). Sociology and Entrepreneurship: Concepts and Contributions. Entrepreneurship Theory and Practice, Winter 1991, pp. 47-70.

Shane, S. & S. Venkataraman (2000). The Promise of Entrepreneurship as a Field of Research. The Academy of Management Review Vol. 25(1), pp. 217-226.

Shaw, E. & S. Carter (2007). Social entrepreneurship. Theoretical antecedents and empirical analysis of entrepreneurial processes and outcomes. Journal of Small Business and Enterprise Development Vol. 14(3), pp. 418-434.

Thornton P.H. (1999). The Sociology of Entrepreneurship. Annual Review of Sociology Vol. 25, pp. 19-46.

Thornton P.H., D. Ribeiro-Soriano & D. Urbano (2011). Socio-cultural factors and entrepreneurial activity: An overview. International Small Business Journal Vol. 29(2), pp. 105-118.

Verstraete, T. & A. Fayolle (2005). Paradigmes et entrepreneuriat. Revue de l’Entrepreneuriat, Vol. 4, pp. 33-52.

Voorberg, W.H., V.J.J.M. Bekkers & L.G. Tummers (2015). A Systematic Review of Co-Creation and Co-Production: Embarking on the social innovation journey. Public Management Review, DOI: 10.1080/14719037.2014.930505.

Welter, F. (2011). Contextualizing Entrepreneurship – Conceptual Challenges and Ways Forward. Entrepreneurship Theory and Practice, January 2011, pp. 165-184.

Williams, N. & C.C. Williams (2014). Beyond necessity versus opportunity entrepreneurship: some lessons from English deprived urban neighbourhoods. International Entrepreneurship Management Journal Vol. 10, pp. 23-40.

Langue d'enseignement

Français

Lieu de l'activité

NAMUR

Faculté organisatrice

Faculté des sciences économiques, sociales et de gestion
Rue de Bruxelles, 61
5000 NAMUR

Cycle

Etudes de 2ème cycle