Cours 2017-2018

Macroéconomie [ECGEB270]

  • 6 crédits
  • 60h+15h
  • 1er et 2e quadrimestre
Langue d'enseignement: Français

Acquis d'apprentissage

Le cours introduit à la mesure des agrégats et au raisonnement macroéconomique. Les outils et théories de la discipline conduisent à formuler un diagnostic sur l'état de santé de l'économie nationale et à identifier les politiques efficaces pour combattre les déséquilibres (chômage, inflation, déficit commercial, ...). Au-delà de la transmission d'un savoir, le cours entend sensibiliser l'étudiant au sens critique en le rendant attentif à examiner les résultats à la lumière des hypothèses.

Contenu

Qu'il compte 45 ou 60 heures, le cours comprend trois parties. Des compléments sont ajoutés à la partie 2 pour les étudiants inscrits au cours de 60 heures.La première partie explicite les agrégats de la comptabilité nationale. Elle met en évidence les grandes égalités macroéconomiques dans une économie fermée puis une économie ouverte. La lecture des comptes nationaux de la Belgique de 1975 à nos jours illustre les concepts enseignés et montre leur utilité pour le diagnostic des performances économiques d'une nation. La deuxième partie concerne le court terme caractérisé par la rigidité des prix et des salaires. En référence au modèle IS-LM, sont mesurés le revenu national et le taux d'intérêt d'équilibre ainsi que les multiplicateurs associés de la politique budgétaire et de la politique monétaire dans des économies fermée puis ouverte (en régimes de change fixe et flexible). La troisième partie aborde le moyen terme : la flexibilité des prix et le modèle AS - AD. Elle étudie le lien entre production observée, production potentielle et mouvement des prix. L'impact des politiques budgétaires et monétaires est à nouveau examiné ainsi que celui des politiques et des chocs d'offre.

Table des matières

Introduction générale Partie 1 : Les agrégats et égalités macroéconomiques Partie 2 : Le court terme et la rigidité des prix Partie 3 : Les prix flexibles et l'équilibre de moyen terme

Description des exercices

Un apprentissage fin des théories implique la résolution d'exercices. Des exercices sont développés dans le cours par le professeur et lors des séances de « Travaux pratiques » par les assistants. Des énoncés supplémentaires sont fournis dans le syllabus pour constituer un recueil diversifié. Ils entendent initier au calcul et à l'interprétation : - des agrégats (produit national, produit intérieur, revenu disponible, épargne et solde net à financer des différents agents, soldes vis-à-vis du reste du monde) ; - du revenu et du taux d'intérêt d'équilibre à court terme, du multiplicateur keynésien et des effets attendus sur les agrégats macroéconomiques d'une politique fiscale ou d'une politique monétaire ; - des relations entre taux de chômage, volume d'activité et taux d'inflation, d'une part, des effets attendus des politiques économiques et des chocs d'offre à moyen terme, lorsque les mouvements de prix ont fait leur oeuvre, d'autre part. Les étudiants sont invités à préparer activement ces séances en entreprenant la résolution des exercices à domicile. L'énoncé des exercices (s'il n'est pas déjà reproduit dans le syllabus) est communiqué en temps utile via Webcampus. Au cours de ces séances, les assistants procèdent à la correction des exercices et répondent à toute question soulevée par la matière concernée. Ils communiquent ensuite les corrigés dès que possible via Webcampus.

Disciplines

Economie et finances publiques
Macroéconomie et économie monétaire
Consommation
épargne
production
emploi et investissement
Cycles et fluctuations économiques
Monnaie et taux d'intérêt

Pré-requis

Les unités d’enseignement d’une des propositions suivantes:

  1. Faits et décisions économiques [ECGEB170]
  2. Economie politique [DROIB154]

Méthodes d'enseignement

Le cours s'appuie sur un montage powerpoint accessible via Webcampus dès le lendemain du cours et sur un syllabus distribué en début de semestre. Les étudiants sont invités à poser leurs questions pendant le cours, par exemple pour clarifier une notion ou établir un lien avec l'actualité. Même si le syllabus est largement complet (exception faite des corrigés d'exercices résolus lors des séances avec les étudiants et de divers compléments illustrant l'actualité ou développant des terrains de controverses), la prise de notes complémentaires est souhaitable pour saisir des détails de la matière ou intégrer les exemples et développements ajoutés. Pour un apprentissage optimal, l'étudiant est invité à prendre connaissance du syllabus avant le cours. Cet exercice permet d'identifier les parties qui apparaîtraient obscures à la première lecture appelant, le cas échéant, une prise de notes complémentaires et les exemples et développements ajoutés. Le syllabus (dans ses parties II et III) comprend des références précises à l'ouvrage de BLANCHARD et COHEN (Macroéconomie, Pearson education, 5ème ed., 2010. Des exemplaires de la 4ème édition (2007) sont consultables à la BUMP, sous les références HB0171.2/138.A à D. L'ouvrage de BLANCHARD et COHEN constitue un complément utile pour mieux saisir les parties plus sobrement exposées dans le syllabus. Le syllabus comprend aussi des références à des coupures de presse (distribuées le plus souvent au cours ou communiquées via Webcampus). Ces extraits montrent combien les théories vues au cours fournissent des réponses concrètes à des questions d'actualité. Des séances collectives de questions-réponses interviennent en fin des deux semestres. Les assistants reçoivent les étudiants sur rendez-vous. Après l'examen de première session, l'étudiant pourra prendre connaissance via Webcampus, des modalités de consultation des copies d'examen et de la (des) date(s) de rencontre avec le professeur et les assistants.

Mode d'évaluation

Le cours est caractérisé par une grande interdépendance entre les différentes parties. Aussi un travail régulier de la part de l'étudiant est-il nécessaire pour une bonne compréhension et assimilation de la matière vue au cours. Comme mentionné plus haut, la lecture du syllabus avant le cours est le mode d'apprentissage recommandé de même qu'une préparation soignée des exercices. L'examen est écrit et à livre fermé. L'épreuve porte sur les 3 parties de la matière (dont les volumes sont variables selon que le cours compte 45 ou 60 heures). L'évaluation des connaissances met l'accent : Dans la première partie sur la capacité à résoudre un exercice de comptabilité nationale, sur la signification précise des concepts (solde net à financer, revenus primaires et disponibles, balance courante, ...) et des égalités et sur l'interprétation qu'on peut associer à un résultat ; Dans les parties 2 et 3, sur la maîtrise et la profondeur de compréhension de la théorie et sur la capacité à résoudre les exercices (revenu d'équilibre, équilibre de moyen terme, relation chômage - production - prix, calcul des effets d'une politique économique). Le syllabus distingue les parties du cours à assimiler (dactylographiées en police de caractères 12) des parties mises à disposition pour information (dactylographiées en police de caractères 9). La matière de l'examen étant déterminée par les parties du syllabus dactylographiées en police de caractères 12 et par les exercices, il ne devrait y avoir aucune ambiguïté sur les contours de la matière. Aussi, les énoncés d'examen des années précédentes ne sont-ils pas communiqués. Seules les calculatrices non programmables sont autorisées lors de l'examen. Par conséquent, un étudiant qui ne serait pas muni d'un outil conforme de calcul fera son examen sans calculatrice.

Sources, références et supports éventuels

  • O. Blanchard, D. Cohen et D. Johnson, Macroéconomie, 6ème édition, Pearson Education, 2013.

Langue d'enseignement

Français

Lieu de l'activité

NAMUR

Faculté organisatrice

Faculté des sciences économiques, sociales et de gestion
Rue de Bruxelles, 61
5000 NAMUR

Cycle

Etudes de 1er cycle