Cours 2020-2021

Psychologie et introduction à la criminologie [DROIB150]

  • 5 crédits
  • 45h
  • 1er quadrimestre
Langue d'enseignement: Français

Acquis d'apprentissage

  • Discerner la psychologie comme un champ spécifique en sciences humaines (par ses objets, ses approches, ses méthodes, ses pratiques et ses enjeux)
  • Comprendre ses différences et ses liens avec d’autres disciplines des sciences humaines (sociologie, histoire, ethnologie, etc.) et en particulier avec le droit et la criminologie
  • Poser de façon précise et nuancée quelques problématiques fondamentales en sciences psychologiques (relation entre soi et autrui, rapports entre « normal » et pathologique », passage de l’enfance à l’âge adulte, etc.)
  • S’approprier les concepts et théorisations psychologiques nécessaires à la formulation de ces problématiques
  • Concevoir les liens entre les thématiques psychologiques étudiées et certains de leurs pendants dans le champ de la criminologie psychologique
  • Appréhender la spécifique du champ de la criminologie psychologique et clinique
  • Comprendre les processus psychiques (et sociaux) sous-jacents à différentes (psycho)logiques délinquantes ou criminelles (crimes passionnels, crimes pervers, actes antisociaux, conduites à risque adolescentes, etc.)

Compétences transversales

  • Adopter un regard épistémologique et critique à propos des questions abordées (par le repérage de leurs modes d’élaboration, de leurs portées et de leurs limites)
  • Situer dans leur contexte historique, social, culturel et politique les problématiques d’étude (ici psychologiques et criminologiques).
  • Mesurer l’importance du dialogue entre les sciences humaines, sa pertinence, son utilité et certaines de ses voies privilégiées (ici entre les sciences psychologiques et les sciences criminologiques et juridiques)
  • Se familiariser avec la lecture approfondie de textes provenant de domaines voisins du droit
  • Produire un travail d’appropriation, d’interrogation et de réflexion personnelles sur des questions psychologiques et sociales concernant l’étudiant comme être humain, comme étudiant et comme citoyen

Objectifs

  • Introduire l’étudiant à quelques grands domaines de la psychologie (psychologie du développement, clinique, culturelle, sociale, politique) et à des questions associées de criminologie psychologique.
  • Solliciter sa réflexion personnelle sur certaines questions essentielles de ces disciplines
  • Le sensibiliser à ces domaines et questions par l'abord de thématiques actuelles porteuses d’enjeux sociétaux
  • Lui permettre d’établir des liens entre le droit et la psychologie, notamment au travers de problématiques de criminologie psychologique
  • Lui donner les moyens de projeter un regard personnel et critique sur les thématiques abordées et les perspectives proposées
  • Le conduire à situer la psychologie dans ses rapports avec les disciplines voisines en sciences humaines.

Contenu

Par l'étude de diverses thématiques (la construction des premières relations avec autrui, l’enfance, l'acceptation des limites et des règles, le passage adolescent, les passions, les formes d’équilibre et de déséquilibre psychologiques, l'influence des autres et des idéologies sur l’individu, les processus et les effets psychosociaux de désastres collectifs comme un génocide), le cours constitue une introduction à quelques grands domaines de la psychologie (psychologie du développement, clinique, culturelle, sociale, politique) et à des questions associées de criminologie psychologique.

Le cours se structure en 8 chapitres dont chaque titre prend la forme d’une question abordée par la psychologie. Chacun de ces chapitres débouche sur un pendant criminologique, où se trouvent développés diverses problématiques de criminologie psychologique et clinique.

Table des matières

Le cours se structure en 8 chapitres dont chaque titre prend la forme d’une question abordée par la psychologie:

  1. Comment se créent les premiers liens entre soi et autrui?
  2. Qu’est-ce que l’enfance?
  3. Pourquoi nous faut-il des limites?
  4. Comment passe-t-on à l’âge adulte?
  5. Qu’est-ce que la « santé » et la « maladie » mentales?
  6. Quels sont les ressorts de la passion?
  7. Jusqu’où peut-on être manipulé par les autres - ou résister?
  8. Une société peut-elle devenir « folle »?

Chacun de ces chapitres débouche sur un pendant criminologique, où se trouvent développés diverses problématiques de criminologie psychologique et clinique :

  1. Une hypothèse psychologique à propos de certaines formes de délinquance ou d’actes antisociaux chez des jeunes
  2. Une analyse du cas d’un meurtrier qui n’aurait pas émergé psychiquement à la responsabilité
  3. Un abord des relations d’amour et de haine, des désirs incestueux/incestuels et meurtriers chez l’enfant et entre enfants et parents/adultes, et de leur organisation psychique et sociale. Et une étude du passage à l’acte psychopathique
  4. Une approche du passage à la vie sociale adulte comme « meurtre » symbolique de l’enfant et du parent. Et un abord anthropologique des conduites à risque adolescentes comme expressions ou dérives de ce passage.
  5. L’analyse d’un cas historique de criminel pervers
  6. Le témoignage et l’analyse d’un crime passionnel
  7. Une étude sur les mécanismes de soumission « criminelle » à l’autorité. Et un abord de deux criminels de masse
  8. Une étude des processus et des effets psychosociaux en jeu dans le cadre d’un génocide

Description des exercices

  • Exemples de questions d’examen prises dans un questionnaire d’une année antérieure :
    • 1. L’émergence à la personne à l’adolescence implique « mort et renaissance » (J.-Cl. Quentel). Explicitez et illustrez cette idée. Montrez comment elle permet d’éclairer certaines « conduites à risque » à l’adolescence (D. Le Breton). (25  lignes, 5 points) 
    • 2. A. Présentez les principaux éléments explicatifs proposés par Milgram pour rendre compte des résultats de ses expériences. B. Discutez la question de savoir s’ils sont applicables dans le cas de crimes et criminels de masse comme ceux abordés au cours. (25 lignes, 5 points)
    • 3. Comment penser, en psychologie, les rapports complexes entre le « normal » et le « pathologique » ? Illustrez votre réponse avec deux problématiques de criminologie psychologique, à votre choix. (25  lignes, 5 points)
    • 4. Qu’est-ce qu’un crime passionnel ? Présentez, illustrez et analysez le phénomène en vous référant notamment à la thèse de Roland Gori à ce sujet dans son texte sur « Le script passionnel ». (25  lignes, 5 points)

Disciplines

Enseignement des sciences sociales
Enseignement des sciences humaines

Méthodes d'enseignement

Les modalités d'enseignement et d'évaluation des unités d'enseignement ont été rédigées en fonction de la situation à la rentrée académique 2020-2021. Cependant, ces modalités pourraient faire l'objet de modifications en fonction de l'évolution de la crise sanitaire liée à la covid-19. Les étudiants seront informés de toute modification de la situation générale (passage à l'enseignement à distance partiel ou complet) par les autorités de l'UNamur tandis que les modifications propres à chaque unité d'enseignement leur seront communiquées par les enseignants, via webcampus

  • Le cours oral se donne au premier quadrimestre de l’année académique, les lundis durant trois heures, de 10h40 à 12h30 puis de 14h à 15h. Il donne place aux questions des étudiants et au débat, en particulier après le visionnement collectif d’extraits documentaires, avant le moment de systématisation de la problématique traitée. Au terme de chaque séance du cours oral sont précisés les textes à lire et/ou les documents à visionner en vue de la poursuite du cours la semaine suivante.
  • Un diaporama est disponible sur le site Webcampus du cours. Il sert d’appui au cours oral. S’y trouvent indiquées les coordonnées des textes et documents qui servent de référence ou d’illustration.
  • Un portefeuille de textes accompagne le cours. Il est disponible en formats « papier » et électronique. Chaque chapitre du cours s’assortit de deux à quatre textes, qui complètent le cours oral. Les étudiants sont invités à lire les textes étape par étape, après qu’ils aient été évoqués lors du cours oral. Cours oral et lecture des textes sont conçus comme complémentaires.
  • Les cours s’appuient sur un ensemble de documents audio-visuels, dont des extraits sont visionnés et commentés au cours. Ils peuvent servir de point de départ pour un développement ou venir en illustration de celui-ci. La plupart d’entre eux sont accessibles directement sur internet, permettant à l’étudiant de les revoir ou de les voir in extenso lors de son travail d’appropriation du cours. Les étudiants peuvent être aussi invités à visionner à l’avance un document et à préparer un point de vue à son sujet pour la séance de cours suivante. Les coordonnées web de ces documents se trouvent indiquées sur le diaporama.
  • Une démarche d’approfondissement personnel de la matière étudiée est demandée à l’étudiant au moment de la lecture des textes et de visionnement des documents associés au cours.
  • Deux séances collectives de questions/réponses sont organisées durant le semestre de cours.
  • Une permanence hebdomadaire est assurée toute l’année pour les étudiants souhaitant faire part de leurs questions, incompréhensions, remarques, …, à propos du cours.

Mode d'évaluation

Les modalités d'enseignement et d'évaluation des unités d'enseignement ont été rédigées en fonction de la situation à la rentrée académique 2020-2021. Cependant, ces modalités pourraient faire l'objet de modifications en fonction de l'évolution de la crise sanitaire liée à la covid-19. Les étudiants seront informés de toute modification de la situation générale (passage à l'enseignement à distance partiel ou complet) par les autorités de l'UNamur tandis que les modifications propres à chaque unité d'enseignement leur seront communiquées par les enseignants, via webcampus

  • L’évaluation se réalise par un examen écrit, organisé lors des sessions de janvier, de juin et de septembre. Il porte sur l’ensemble de la matière étudiée. Il se compose de 4 à 6 questions ouvertes demandant chacune une réponse de 20 à 25 lignes (à peu près une page). Répondre aux questions exige de pouvoir exposer et illustrer - avec précision, nuance et critique - les thèses développées à propos de chaque thématique, de maîtriser les concepts utilisés, d’être capable de les définir, d’établir des liens entre différentes parties du cours et également de réfléchir par soi-même à propos d’une problématique proposée.
  • A plusieurs reprises durant le quadrimestre de cours, le dispositif de l’examen est présenté aux étudiants en auditoire, des formulaires d’examen des années antérieures (disponibles également sur le site Webcampus du cours) sont parcourus ensemble et commentés.
  • Suite à l’examen, les étudiants n’ayant pas réussi lors de la session de janvier sont invités à venir voir leur copie lors de la permanence hebdomadaire et à recevoir les commentaires critiques utiles pour la préparation et la réussite ultérieure de l’examen.

Sources, références et supports éventuels

Voir portefeuille de textes.

Langue d'enseignement

Français

Lieu de l'activité

NAMUR

Faculté organisatrice

Faculté de droit
Rue de Bruxelles, 61
5000 NAMUR

Cycle

Etudes de 1er cycle
BlocCrédits
Bachelier en droit15