Cours 2021-2022

Droit humanitaire pénal [DRHO2133]

  • 4 crédits
  • 30h
  • 2e quadrimestre
Langue d'enseignement: Français
Enseignant: DELHAISE Élise

Acquis d'apprentissage

L'enseignement du droit humanitaire pénal vise à former les étudiants aux règles, d’origine conventionnelle ou coutumière,dont le non respect peut donner lieu à une sanction pénale, le plus souvent dans le cadre d'un conflit armé. Le cours invite également à une réflexion critique sur les différents enjeux de la justice pénale internationale.

Objectifs

Le cours a pour objectif de développer la connaissance du droit humanitaire pénal et d'ouvrir la réflexion sur la base de l'actualité et des décisions de jurisprudence. ll vise aussi la prévention à travers la diffusion des règles régissant la conduite des opérations, le recours aux méthodes et moyens de combat et la protection des personnes.

Contenu

Longtemps synonyme de droit des conflits armés, le droit humanitaire, qui a connu un essor considérable, trouve aujourd’hui à s’appliquer également en dehors de ceux-ci. Visant la répression du crime d’agression, des crimes de guerre, du génocide et des crimes contre l’humanité, il se rattache au droit international pénal. Le droit humanitaire comporte par ailleurs de nombreuses règles, d’origine conventionnelle ou coutumière, dont la violation n’est pas incriminée. Il met aussi l’accent sur l’importance de la prévention, laquelle suppose notamment une large diffusion des règles régissant la conduite des opérations, le recours aux méthodes et moyens de combat et celles relatives à protection des personnes qui ne participent pas ou plus aux hostilités. Les règles sont à cet égard différentes selon qu’il s’agit d’un conflit armé international ou interne. En outre, le droit humanitaire entend reconnaître une place particulière aux victimes, tout en étant attentif à favoriser le rétablissement de la paix.

Après avoir retracé les principales étapes de l’évolution du droit humanitaire pénal et commenté la mise en place des juridictions pénales internationales (de Nuremberg à la Cour pénale internationale, en passant par les tribunaux « ad hoc » et les juridictions mixtes), il sera rappelé que les Etats ont l’obligation de poursuivre et juger les auteurs de ces crimes internationaux.  Les éléments constitutifs des crimes de guerre, du génocide et du crime contre l’humanité seront ensuite exposés, de même que les conditions de la responsabilité pénale  individuelle et de celle du supérieur hiérarchique. Plusieurs cas de jurisprudence seront présentés en guise d’illustration. Les règles régissant les poursuites pénales et le jugement devant la Cour pénale internationale seront également abordées. Parmi les instruments internationaux applicables, les dispositions du Statut de Rome feront l’objet d’un examen approfondi.

Table des matières

Néant


Méthodes d'enseignement

L’enseignement, dont le volume horaire est de 30 heures, se donne au premier semestre, en français. Il est dispensé, non pas uniquement sous une forme magistrale, mais aussi sur la base de méthodes pédagogiques plus participatives (analyse de cas de jurisprudence, application des règles à des situations concrètes, conférences-débats, …) permettant à l'étudiant de développer une réflexion critique sur différentes problématiques relevant du droit humanitaire pénal.

Les diapositives powerpoint projetées au cours, de même que d’autres documents utiles (jurisprudence, articles de doctrine, …) sont mis à disposition des étudiants sur Webcampus.

Mode d'évaluation

Il s’agit d’un examen écrit (d’une durée de deux heures trente) qui comporte trois questions. Les deux premières (représentant 10 points sur 20) visent à vérifier la connaissance et la maîtrise de la matière. La troisième (représentant 10 points  sur 20) est, quant à elle, une question plus ouverte, prenant notamment appui sur les conférences.  Les étudiants peuvent disposer de leur code (non annoté) à l’examen.

 

Sources, références et supports éventuels

Néant

Langue d'enseignement

Français

Lieu de l'activité

BRUXELLES

Faculté organisatrice

Faculté de droit
Rue de Bruxelles, 61
5000 NAMUR

Cycle

Etudes de 2ème cycle