Projet

Maintien des seniors en entreprise. Analyse d'une politique d'emploi pro-active en Belgique

Une enquête menée conjointement par l’ULG, l’Université de Namur et l’Université de Gent (2010-1011) montrait combien la question des seniors en entreprise ne constituait pas une priorité dans les politiques de gestion des ressources humaines de la plupart des entreprises belges. C’est dans ce cadre que le législateur belge a développé une politique davantage proactive à l’égard des seniors. C’est ainsi qu’est signée, le 27 juin 2012, la convention collective n°104 entre les partenaires sociaux au sein du Conseil National du Travail. Cette convention intitulée « La mise en œuvre d’un plan pour l’emploi des travailleurs âgés dans l’entreprise » constitue la dernière pierre à l’édification d’une politique de maintien en emploi des travailleurs de plus de 45 ans .
Ainsi, toute entreprise de plus de 20 travailleurs se voit dans l’obligation d’établir un plan pour l’emploi des travailleurs âgés en vue de maintenir ou d’accroitre le nombre de travailleurs de plus de 45 ans.
L’objectif de cette recherche consiste à évaluer les plans signés dans les entreprises belges.

Hypothèse centrale : les plans signés dans le contexte belge reposent sur les logiques suivantes :
- Peu de capacité d’innovation ;
- Peu de prise en considération des enjeux locaux ;
- Développement d’une logique curative plutôt que préventive.

Méthodologie
Un partenariat avec le CESI (service externe de prévention et protection au travail) est conclu de manière à pouvoir avoir accès à un échantillon représentatif d’entreprises belges tous secteurs confondus. Un questionnaire sera distribué aux entreprises de manière à analyser :
- La manière dont le plan senior a été envisagé et négocié au sein des entreprises ;
- Le contenu des plans en fonction des domaines suivants :
o La sélection et l’engagement de nouveaux travailleurs ;
o Le développement de compétences nouvelles ;
o Le développement de carrière ;
o L’adaptation du temps de travail ou des conditions de travail ;
o La préservation de la santé du travailleur, la prévention ;
- Les acteurs impliqués dans le processus de négociation.

Burnay, N., Responsable du Projet, Département de Sciences politiques, sociales et de la communication, Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur les VieillissementS

1/09/141/09/15

Nature du type d'activitéRecherche
CollaborateursCESI - Prévention et Protection asbl

Projet: Recherche