Projet

Caractérisation hydrogéologique des aquifères du synclinorium de Dinant et du synclinorium de Namur. Projet SynclinEAU

Les calcaires dévoniens et carbonifères des Synclinoriums de Dinant et de Namur, souvent karstifiés, constituent des réserves en eau très importantes à l'échelle de la Wallonie. Plus de 36% des volumes d'eau souterraines captés proviennent de ces aquifères. La qualité de leurs eaux est menacée par les activités industrielles et agricoles, les rejets d'eaux usées et les anciennes décharges, les pollutions accidentelles,... Les milieux karstifiés sont particulièrement fragiles face aux pollutions: l'élargissement des fractures par dissolution leur confère de fortes perméabilités, favorisant une migration rapides des polluants. De part de leur vulnérabilité élevée, ces importantes ressources en eau nécessitent une gestion toute particulière. Des informations quantitatives et qualitatives existent mais elles sont largement insuffisantes et souvent trop locales et limitées dans le temps. Ce projet de recherche vise à acquérir de meilleures connaissances géologiques et hydrogéologiques de ces aquifères afin de fournir aux gestionnaires (RW) ainsi qu'aux exploitants (sociétés de distribution d'eau, ...) les informations nécessaires à la gestion durable, du point de vue quantitatif et qualitatif, des ressources en eau de la Wallonie. Il s'inscrit dans la Directive Cadre Eau de l'Union Européenne. Différents moyens d'investigation appliqués à la géologie et à l'hydrogéologie seront utilisés dans le cadre de cette étude, notamment: ' Mesures piézométriques: le niveau de l'eau dans différents puits et piézomètres est mesuré à intervalle régulier de manière à visualiser l'évolution des réserves en eaux dans les aquifères au cours de l'année (alternance de périodes de hautes et de basses eaux) et sur des durées plus longues, en se basant sur des données historiques. ' Mesures de débit: les débits de divers cours d'eau sont mesurés en continu par le Ministère de l'Equipement et des Transports (pour les voies navigables et leurs affluents directs) ainsi que par le service des eaux de surfaces de la Direction Générale des Ressources Naturelles et de l'Environnement (cours d'eau non navigables), par l'intermédiaire de stations limnimétriques. Des stations complémentaires seront mises en place dans le cadre de ce projet afin de compléter les données disponibles. Ces mesures serviront à réaliser des bilans hydrogéologiques permettant de quantifier la recharge des nappes aquifères. ' Prospection géophysique: en se basant sur ses propriétés physiques (propagation des ondes sismiques, diffusion d'un courant électrique, ...), il est possible d'investiguer le sous-sol depuis la surface, sans devoir réaliser d'excavation. Ces méthodes, dites géophysiques, permettent par exemple, d'estimer l'épaisseur de terrains meubles recouvrant le bedrock, la nature du sous-sol et son degré de fracturation, ... ' Traçages: en injectant un produit fluorescent dans l'aquifère, par le biais d'un puits, d'un piézomètre ou d'une perte et en mesurant l'évolution de la concentration de ce produit au niveau d'un point d'échantillonage situé en aval, il est possible de calculer différents paramètres caractérisant le transport de substances dissoutes au sein de l'aquifère (vitesse d'advection, dispersivité, ...). ' Divers: des campagnes de forage, des analyses chimiques, des essais de pompage, ... seront également réalisés dans le cadre de ce projet. Toutes les données seront compilées dans des banques de données et cartographiées par un Système d'Informations Géographiques. La bonne compréhension du fonctionnement des nappes permettra de réaliser des modèles mathématiques qui seront utilisés pour simuler l'effet de pompages, de changements climatiques le niveau et la qualité des nappes aquifères. Ces modèles serviront à la Région Wallonne pour la gestion de ses ressources en eau.

Hallet, V., Responsable du Projet, Université de Namur

Detrait, O., Technicien, Université de Namur

Dossin, F., Chercheur, Université de Namur

Le Madec, D., Chercheur, Université de Namur

Nogarede, P., Chercheur, Université de Namur

1/12/05 → …

mots-clés Aquiferes RW, bilan hydrogéologique, géophysique, quantité/qualité des eaux souterraines, geophysique, bilan hydrogeologique, tracage, quantite/qualite des eaux souterraines, traçage, Cartographie SIG, banque de donnees hydrogeologiques, Directive Cadre Eau de l'UE, Aquifères RW, pompage d'essais, banque de données hydrogéologiques

Projet: Recherche