Cours

Relations internationales : théories et pratiques (EPOLB362)

  • 5 crédits
  • 30h+15h
  • 1er quadrimestre

Acquis d'apprentissage

Le cours a pour ambition de présenter autant l'objet matériel que l'objet formel des relations internationales. L'exposé des paradigmes, théories et approches s'organise autour de trois ensembles, à savoir les acteurs (étatiques et non étatiques), la nature de leurs interactions ou stratégies (coopératives ou compétitives) et, enfin, le cadre (structures, normes, institutions) dans lequel celles-ci se déploient. Une attention particulière est consacrée à la mobilisation pratique des concepts.

Contenu

La théorie et la discipline des relations internationales; la politique étrangère; le libéralisme, le réalisme, le constructivisme, le postmodernisme, le féminisme, la théorie critique, le postcolonialisme; la théorie des systèmes complexes.

Table des matières

1. La discipline des relations internationales 2. L'idéalisme 3. Le réalisme 4. Le libéralisme 5. Le débat entre néo-réalisme et néo-libéralisme 6. L'approche constructiviste 7. Le post-structuralisme 8. La théorie critique 9. Les défis du féminisme 10. La théorie des systèmes complexes

Méthodes d'enseignement

Cours magistral complété par quinze heures de travaux pratiques assurés par un assistant.

Mode d'évaluation

L'évaluation des étudiants se fait à plusieurs niveaux et tient compte tant de la participation active que de la maîtrise du contenu du cours. Cette évaluation combine les résultats de l'examen oral (2/3 de la note finale) et ceux des travaux pratiques (1/3 de la note finale). L'examen oral ne prévoit pas de temps de préparation. Il compte quatre questions et, au besoin, des points de précision. Ces questions exigent une connaissance des concepts, de leur usage par les différentes théories, de la manière dont ils sont mobilisés éventuellement dans la vie pratique internationale. La participation à ces travaux est obligatoire. Il n'existe aucune règle de dérogation en matière de participation. Un étudiant qui se montre défaillant à son examen à cause d'une participation insuffisante aux travaux pratiques n'a d'autre choix que de porter son effort à l'examen oral à la hauteur de la note nécessaire pour réussir le cours dans son ensemble. En d'autres termes, la note obtenue en participation est automatiquement reconduite, en cas de seconde session.

Sources, références et supports éventuels

Barréa Jean, Théories des relations internationales, Namur, Erasme, 2003. Battistella Dario, Théories des relations internationales, Paris, Presses de Sciences Po, 2006. Baylis John et Smith Steve (éds.), The Globalization of World Politics: An Introduction to International Relations, Oxford, Oxford University Press, 2001. Carlsnaes Walter et al. (éds), Handbook of International Relations, Londres, Sage, 2002. Burchill Scott et al., Theories of International Relations, New York, Palgrave Macmillan, 1996. Dunne Tim et al. (éds.), International Relations Theories: Discipline and Diversity, Oxford, Oxford University Press, 2006. Jackson Robert et Sorensen Georg, Introduction to International Relations, Oxford, Oxford University Press, 1999. Macleod Alex et al. (éds.), Relations internationales : Théories et concepts, Montréal, Athéna, 2008. Roche Jean-Jacques, Théories des relations internationales, Paris, Montchrestien (coll. « Clefs Politiques »), 1997. Smith Steve et al. (éds.), International Theory: Positivism and beyond, Cambridge, Cambridge University Press, 1996.

Langue d'enseignement

fr

Implantation

NAMUR

Faculté organisatrice

Faculté des sciences économiques, sociales et de gestion
Rue de Bruxelles, 61
5000 NAMUR

Cycle

1